photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe
Sur l'agenda
Meetings
  • Tours, mercredi 23 avril, avec Nathalie Arthaud
  • Le Mans, jeudi 24 avril, avec Nathalie Arthaud
  • Bordeaux, vendredi 25 avril, avec Nathalie Arthaud
  • Dijon, mercredi 7 mai, avec Nathalie Arthaud
  • Strasbourg, dimanche 11 mai, avec Nathalie Arthaud
  • Limoges, mardi 13 mai, avec Nathalie Arthaud
  • Poitiers, jeudi 15 mai, avec Nathalie Arthaud
  • Le Havre, vendredi 23 mai, avec Nathalie Arthaud
Lutte Ouvrière à votre rencontre
mardi 15 avril
mercredi 16 avril
jeudi 17 avril
vendredi 18 avril
samedi 19 avril
dimanche 20 avril
mardi 22 avril
mercredi 23 avril
jeudi 24 avril
vendredi 25 avril
samedi 26 avril
dimanche 27 avril
lundi 28 avril
mardi 29 avril
mercredi 30 avril
samedi 3 mai
dimanche 4 mai
lundi 5 mai
mardi 6 mai
mercredi 7 mai
jeudi 8 mai
vendredi 9 mai
samedi 10 mai
mardi 13 mai
mercredi 14 mai
Fêtes et banquets régionaux
  • Bourges, samedi 10 mai à partir de 14h30
  • Marseille, dimanche 18 mai à partir de 11h30
L'éditorial
« Volontaire », « courageux », « efficace », les médias ne tarissent pas d’éloges sur le nouveau Premier ministre. Sur la foi d’un sondage indiquant que 58 % des Français sont « satisfaits » de sa politique, ils brodent sur la « popularité » de Valls comparée à celle de Hollande. Que le sondage, réalisé quinze jours après sa nomination, soit complètement bidon, ne les gêne pas. En revanche, c’est certain, Valls a la cote auprès du patronat. Reçus en fin de semaine à Matignon, les représentants du Medef, des PME et des artisans sont, paraît-il, tombés sous le charme. « Je lui donne une note très supérieure à celle de son prédécesseur », aurait lancé un participant. Et pour cause ! Tous les cadeaux promis dans le pacte de responsabilité d’Ayrault seront au rendez-vous, avec en prime un cadeau bonus : « zéro charge sur le smic ». « Zéro charge » est la revendication du Medef et de la droite depuis fort longtemps. Depuis tout aussi longtemps, tous les Premiers ministres annoncent des baisses ou des exonérations de (...)
drapeau
Brèves
 
mardi 15 avril 2014
Le tabac ne nuit pas à la santé des bénéfices, en témoignent ceux annoncés en novembre dernier par Imperial Tobacco, en augmentation à trois milliards et demi d’euros. Cela s’est traduit par une augmentation de 10 % du dividende par action. Numéro 2 de (...)  >suite

mardi 15 avril 2014
Dans le 6ème arrondissement de Paris, la hiérarchie policière a diffusé une note de service ordonnant aux agents de chercher les familles roms dans les rues de l’arrondissement et de les « évincer » de ce quartier chic. Ces gradés poussent le cynisme (...)  >suite

mardi 15 avril 2014
L’hôtel de luxe Lutetia va fermer ses portes pour trois ans de travaux. Trente millions d’euros de chiffre d’affaires, ce n’était pas assez pour ses propriétaires, qui avec le passage de 4 à 5 étoiles comptent faire payer la nuit 500 euros en moyenne, (...)  >suite

lundi 14 avril 2014
Un député PS et un ex-PDG du CAC 40 ont présenté un train de mesures destinées à plaire aux patrons au nom du « conseil de simplification » des normes. Leur but est de permettre aux entreprises de faire des économies. Pour ce qui concerne les salariés, (...)  >suite

lundi 14 avril 2014
Les frictions entre la clique à la tête de l’État russe qui cherche à peser sur son voisin en utilisant les russophones, et la clique à la tête de l’État ukrainien qui ne veut pas perdre le contrôle de son territoire, s’intensifient. La population de (...)  >suite

lundi 14 avril 2014
Le Conseil d’État vient d’annuler un arrêté pris par Hollande en 2012, juste après son élection, qui limitait la hausse des tarifs de l’électricité à 2 %. De ce fait, il impose rétroactivement une hausse des factures de 30 euros en moyenne pour 28 millions (...)  >suite

lundi 14 avril 2014
Depuis l’éclatement de la crise financière de 2008, les grandes banques européennes ne cessent d’accumuler les bénéfices - 22 milliards rien que pour les trois premières d’entre elles en 2013 - tandis que les populations se font racketter. Et elles ont (...)  >suite
Panneaux LO
Newsletter
Vous souhaitez recevoir chaque lundi par e-mail l'actualité de Lutte Ouvrière ?
Inscrivez-vous sur la liste de diffusion
À la une
une

REVUE DE PRESSE