Brèves

Mobilisation ouvrière et cafouillage gouvernemental

Brève
27/05/2016

La participation à la journée du 26 mai a été en hausse par rapport à celle du 19, qui était elle-même en progression. Des centaines de milliers de manifestants ont une nouvelle fois exigé le retrait de la loi Travail. Et, fait marquant, des dizaines d’autres milliers de travailleurs ont fait grève dans de nombreuses entreprises privées du pays et dans les services publics.

Le gouvernement sent bien qu’il n’en a pas fini avec la contestation de son projet de loi pro-patronal. Certains ministres parlent de revenir sur l’article 2; Valls, secondé par Hollande depuis Japon où il se trouve, persiste. Tout cela démontre que les grèves et les manifestations sont bel et bien les armes des travailleurs.

C à nous

Brève
27/05/2016

Jeudi 26 mai, l'émission « C à vous » sur France 5 a été interrompue alors que la ministre du Travail, El Khomri, en était l'invitée. Des manifestants mobilisés contre la loi Travail ont réussi à approcher du studio et à scander des slogans derrière ses vitres, précipitant le départ de la ministre. De la bonne télé-réalité, quoi.

Un argument de plus pour dénigrer les travailleurs en lutte

Brève
27/05/2016

Après n'avoir quasiment parlé que des violences dans les manifestations, les bulletins d’information des télés évoquent les professions gênées par la grève des personnels des raffineries et les blocages de dépôts. Ces commerçants ou ces chauffeurs de taxis ont su défendre avec vigueur leur intérêt il y a quelques mois en n’hésitant pas à bloquer à l’occasion. Les journalistes font dire à ceux qu’ils choisissent pour leurs interviews qu’ils seraient au bord de la faillite.

Eh bien oui, si la société fonctionne c’est grâce au travail des salariés, et il suffit de quelques jours de grève pour que l'on s'aperçoive à quel point ce travail est indispensable.

Zéro en histoire, dix sur dix en propagande !

Brève
27/05/2016

Les grévistes du syndicat du Livre n’ont pas distribué la presse quotidienne jeudi 26 mai, à l’exception du journal l’Humanité qui, lui, avait accepté de publier une contribution de la CGT contre la loi El Khomri.

Les patrons de presse ont crié au chantage et au déni de démocratie. Ces patrons, banquiers ou marchands d’armes, n’ont pas pu, pour une fois, à travers les titres dont ils sont propriétaires, déverser leur bile sur les travailleurs en grève, en les accusant de tous les noms, relayés par des journalistes criant au stalinisme, parlant même de goulag. Constatons quand même que ces prétendus bâillonnés ont, sans tarder, trouvé les moyens de se faire entendre dans les médias du pays. Les Joffrin de « Libération » et les Beytout des « Echos » se présentent comme des informateurs. Qu’ils commencent par s’informer sur ce qu’a été le stalinisme et le goulag.

Une chemise et un procès

Brève
27/05/2016

Cinq militants de la CGT d'Air-France sont jugés suite à l'épisode dit de la « chemise arrachée » du DRH d'Air France. Ils se retrouvent devant le tribunal de Bobigny, accusés de « violences en réunion ». Ils encourent jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende. Onze autres vont comparaître pour « dégradations » lors de la manifestation du 5 octobre 2015 après l'annonce de la suppression de 3 000 emplois par la direction d’Air-France. Un procès scandaleux. C'est la direction d’Air-France qui devrait être dans le box des accusés, pour violence sociale et vies brisées.

Sélection des patients

Brève
27/05/2016

Marisol Touraine vient d'annoncer que le nouveau traitement contre l'hépatite C allait enfin être mis à disposition des malades.

Comme pour d'autres nouveaux médicaments, les prix imposés par les trusts produisant ces traitements sont exorbitants, ce qui conduit la Sécurité Sociale à en restreindre l'usage.

Une situation qui vient aussi du refus du gouvernement d’affronter ces laboratoires.

Les McDo ont des fuites

Brève
27/05/2016

Le siège de McDo France a été perquisitionné. L’entreprise est accusée de « blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ». La fraude s’élèverait à 75 millions d’euros par an en France.

La chaîne enregistre l’essentiel de ses bénéfices au Luxembourg, pour échapper au fisc. Un système rôdé, bien connu, qui fonctionne dans d’autres grandes entreprises, avec la complaisance des Etats. Il faudrait que les travailleurs et la population puissent mettre leur nez dans les comptes de ces compagnies qui truandent.

Quand les banques parlent la main sur le cœur

Brève
27/05/2016

La commission des finances du Sénat a entendu les responsables de la BNP-Paribas et du Crédit agricole suite aux révélations des Panama papers.

La réponse de ces responsables est simple : avant, c’est vrai, ils ont favorisé l'évasion fiscale, mais aujourd'hui c'est fini !

L'ex-patron de la BNP-Paribas avait fait la même déclaration en 2012 !

Les parlementaires PS brassent de l’air

Brève
26/05/2016

La loi El Khomri a été écrite sous la dictée du Medef, cela n’échappe plus à personne. Son article 2 dit clairement que les accords d’entreprise, autrement dit le droit du patron dans son entreprise, auront priorité sur les accords de branche.

Mais le chef du groupe parlementaire PS, Bruno Leroux, s'est aventuré à dire que cela pourrait évoluer... avant de se rétracter piteusement quelques heures plus tard. En effet il a été immédiatement recadré par le porte-parole du gouvernement, qui lui a rappelé qu'un godillot, ça doit la fermer. Et il a obtempéré !

Imprimer txt