Brèves

La chasse aux voix

Brève
02/05/2016

Les instituteurs, parents pauvres de l'enseignement, devraient toucher une prime de 800 euros, une revendication vieille de 27 ans qui les mettra, en termes de prime, au même niveau que les autres enseignants.

À un an de la Présidentielle, le gouvernement se rappelle au bon souvenir de ses électeurs, malmenés depuis quatre ans. Mais les enseignants n'ont pas la mémoire courte et beaucoup doivent se rappeler que Hollande avait promis que l'Éducation serait sa priorité. Comme pour bien d'autres propos de campagne, il n'en a rien été.

Baisse du chômage... en trompe l’œil

Brève
02/05/2016

Officiellement, on nous annonce que le nombre des chômeurs a baissé de 60 000 personnes le mois dernier. La réalité n'est pas aussi clinquante. En fait, 51 000 chômeurs ont glissé de la catégorie A, n'ayant pas travaillé du tout, aux catégories B et C ayant travaillé partiellement, souvent avec des contrats courts aidés.

Depuis le début du quinquennat de Hollande, on compte 700 000 chômeurs de plus. Pour qu'il en ait été autrement, il aurait fallu s'opposer au patronat licencieur. Impossible pour un gouvernement mobilisé justement pour le satisfaire.

Les croque-morts de la guerre

Brève
02/05/2016

Les cocoricos n'ont pas manqué pour saluer un "contrat du siècle", concernant la vente de sous-marins nucléaires à l'Australie. Avec la même étrange logique que celle qui dit qu'il faut faciliter les licenciements pour que les patrons embauchent, les ventes d'armes de guerre en quantité devrait assurer la paix, dit-on.

La France est dans le peloton de tête des marchands de mort. Mais cette activité est alimentée par les multiples foyers de guerre dans le monde, un aspect à faire figurer au palmarès.

L’Europe forteresse de plus en plus verrouillée

Brève
02/05/2016

Les mesures prises par divers pays pour barrer la route aux migrants empruntant celle des Balkans ont pour conséquence de leur imposer de passer par la Libye et la Méditerranée, une voie d'accès qui entraîne bien des naufrages et de nombreux morts.

L'Union européenne est juste bonne à faciliter la circulation des capitaux et des marchandises, mais indifférente à la vie des êtres humains.

Les impôts... steurs

Brève
02/05/2016

La presse annonce qu'Hollande serait décidé à baisser les impôts pour convaincre la population que « ça va mieux ». À un an de l'élection présidentielle, on comprend le calcul.

En attendant, les impôts et les taxes ne font qu'augmenter : hausse de l'essence du fait de celle de la taxe carbone, hausse des cotisations retraite, hausse des impôts locaux, etc...

Si « ça va mieux », ce n'est sûrement pas pour le pouvoir d'achat des classes populaires.

SOS santé

Brève
02/05/2016

L'association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) dénonce les temps d'attente en consultation dans les hôpitaux, qui dépassent la demi-heure pour un tiers des patients. Et pour 17 % d'entre eux, le délai d'attente a été de plus d'une heure.

La raison en est l'augmentation des rendez-vous de consultation dans les hôpitaux car ils pratiquent encore des tarifs conventionnels.

La santé à deux vitesses est une réalité qui progresse !

Banquiers : ça paye !

Brève
02/05/2016

Les bonus des patrons des banques françaises ont augmenté considérablement en 2015. Le PDG de la BNP touche plus de 3,5 millions d'euros, en augmentation de 26,5 %, celui de la Société générale plus de 2,75 millions d'euros en augmentation de 35,4 %.

Selon Les Echos, il existe 368 banquiers millionnaires pour les seules BNP, Société générale et Natixis qui, chaque année, touchent plus d'un million d'euro. On n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Jackpot pour Ghosn

Brève
02/05/2016

Le PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn n'a pas été impressionné par la « révolte » des actionnaires de Renault qui ont refusé à 54 % de voter le montant de son salaire. Ce vote n'étant que consultatif, le conseil d'administration, lui, a approuvé le montant.

Ghosn touchera donc au titre de 2015, 7,2 millions d'euros pour son activité chez Renault et 8 millions pour Nissan. Voilà deux mi-temps très bien rémunérés et de quoi mettre en colère les salariés.

Vive la Fête les 14-15 et 16 mai !

Brève
02/05/2016

Le week-end de la Pentecôte, les 14, 15 et 16 mai, c'est la fête de Lutte ouvrière, un grand rassemblement populaire qui se déroule dans un parc boisé à Presles dans le Val d'Oise.

Ceux qui sont déjà venus savent que trois jours ne suffisent pas pour profiter de tous les spectacles, les débats politiques, les concerts, les films, les expositions scientifiques et culturelles.

Pour les autres, c'est l'occasion de découvrir tout cela dans une ambiance fraternelle et festive.

Alors, ne ratez pas la Fête de Lutte Ouvrière. Demandez votre carte à l'avance : elle ne coûte que 15 euros (20 euros sur place) pour les trois jours.

Imprimer txt