Brèves

Un placement en or

Brève
21/01/2017

La cérémonie  d’investiture de Trump aurait coûté entre 175 et 200 millions de dollars, dont 90 financés par des donations. Ainsi Boeing aurait donné 1 million,  Chevron, 500 000 dollars.

Cela n’est pas une exclusivité des Républicains. La deuxième élection d’Obama en 2012 avait coûté 180 millions, là-aussi en partie financée par des dons d’entreprises et des dons individuels.

Pour ces entreprises, ces sommes dont le montant n’est pas négligeable, ne sont pas perdues. En bon capitaliste, elles en attendent un retour sur investissement. Et elles ont de bonnes raisons d’y croire.

 

La jeunesse rêvée par Fillon

Brève
21/01/2017

Centre d'apprentissage en 1946 (c) André Payan-Passeron

Fillon veut relancer l’apprentissage. Sa recette : confier la gestion des lycées professionnels aux Régions et aux branches professionnelles, c’est à dire aux patrons. Il alignerait le droit des apprentis sur celui des salariés, c’est à dire qu’il leur ôterait aux apprentis toute protection et tout droit de regard des enseignants ou formateurs sur leurs conditions de travail. Enfin il exonèrerait de toute charge les patrons utilisant des contrats en alternance. De quoi faire rêver les patrons.

Dans leur course pour développer l’apprentissage, c’est-à-dire pour offrir sur un plateau des jeunes travailleurs dociles et sous payés au patronat, Républicains et PS font la course. Pas sûr que la jeunesse ouvrière se laisse faire.

Même en prison, les affaires sont les affaires

Brève
21/01/2017

Bernard Madoff, homme d'affaire condamné en 2009 à 150 ans de prison pour escroquerie, a réussi à prendre, dans sa prison, le contrôle de la distribution du chocolat chaud. Il est respecté par ses co-détenus, qui le considère comme le « roi des voleurs » et le consultent pour des conseils financiers. Il est vrai qu'il avait escroqué, pour cinquante milliards en vingt ans, non seulement des personnages fortunés mais aussi des banques comme la BNP.

Dans le monde des affaires, la frontière entre placements financiers et escroqueries est assez floue. En tout cas, des petits voleurs ont reconnu ce capitaliste comme un des leurs.
 

Attentat terroriste au Mali

Brève
20/01/2017

Soldats français à Gao

Un attentat à Gao au Mali a fait 60 morts et 115 blessés parmi des soldats de factions pro-gouvernementales. Cet attentat a été revendiqué le soir même par un groupe affilié à Al-Qaeda au Maghreb.

L’attentat a eu lieu à l’endroit même où Hollande était passé la semaine dernière pour rendre visite aux troupes françaises, car 1500 soldats français sont basés au Mali. Hollande prétexte la guerre contre le terrorisme pour justifier toutes ses interventions militaires en Afrique ou au Moyen Orient. Mais cet attentat montre une fois de plus qu’elles n’ont aucun effet contre le terrorisme, pire elles l’attisent.

Une intolérance très élastique à la misère

Brève
20/01/2017

Fillon, premier ministre, en 2011 avec Copé

Fillon, en visite auprès d'associations de défense des sans-abris, a qualifié « d'intolérable » la situation des personnes contraintes de vivre dans la rue dans cette période de grand froid. Il a déroulé son programme de lutte contre la grande précarité qui comprend « la suppression des aides inutiles », la « chasse au gaspillage » et la débureaucratisation de l'action sociale ». En clair, cela signifie la suppression de postes de personnels prenant en charge les personnes jetées à la rue et la baisse des subventions aux associations.

C'est dans la droite ligne de la politique de Fillon, ministre de Sarkozy, à qui le développement de la misère alors qu'il était aux affaires n'avait pas tiré une larme.

Marchands de mort tricolores

Brève
20/01/2017

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian se vante du chiffre « historique » établi par les exportations d'armements français en 2016 : plus de 20 milliards d'euros, contre 17 l’année précédente. De quoi continuer d'alimenter les caisses des Dassault et autres Lagardère. Mais aussi de quoi plonger encore davantage le monde dans le chaos et la barbarie.

Que le marché de l’armement reste l’un des plus importants en dit long sur le prix que l’humanité doit payer à la domination des grandes puissances et des capitalistes sur la planète.

L’hôpital britannique malade du même mal que celui d’ici

Brève
20/01/2017

les patients anglais protestent (c) Garry Knight

Au Royaume-Uni, les délais d’attente dans les hôpitaux explosent, le manque de lits et de personnels de santé est criant et les urgences sont saturées. Mais pour le gouvernement britannique, pas question de mettre en œuvre des moyens supplémentaires. La solution trouvée par Theresa May, la première ministre, pour désengorger les hôpitaux est de contraindre les médecins de ville à travailler 7 jours sur 7, de 8h à 20h, faute de quoi, elle leur coupera leurs subventions !

Au Royaume-Uni comme en France, le budget de l’État est consacré avant tout aux grandes entreprises. Pour les travailleurs et les services publics dont ils ont besoin, c’est la cure… d’austérité. Mais il n’est pas dit que les médecins et les patients anglais acceptent encore longtemps de se voir administrer un tel remède.

Le ticket d’entrée est élevé !

Brève
20/01/2017

Sous couvert d’une opération caritative, les fils de Trump ont vendu à 16 convives un rendez-vous privé avec leur père le lendemain de son investiture. Prix de de la rencontre : 1 million de dollars.

Aux Etats-Unis comme ailleurs, la bourgeoisie est au pouvoir, mais cette fois, c’est sans fard.

Ça plane pour eux

Brève
20/01/2017

Le groupe Safran, l’un des trois géants des moteurs d’avions, va faire main basse sur le groupe Zodiac aérospace, numéro un mondial des équipements et systèmes aéronautiques. Et ce pour une dizaine de milliards d’euros versés dans la poche des actionnaires. Avec des carnets de commande remplis pour dix ans et des activités de maintenance florissantes, les profits s’envolent. Rien n’arrêtera la voracité des capitalistes.

Sauf le moteur à réaction des travailleurs.

Imprimer txt