On bosse ici, on vit ici, on reste ici !

Brève
20/03/2017

Jeudi 16 mars, 105 travailleurs sans papiers ainsi que des militants de la CGT ont envahi la direction du marché de Rungis pour exiger leur régularisation. Ce sont des intérimaires de Manpower, Derichebourg ou Link qui y travaillent depuis des mois ou des années.

« Quand tu es régularisé, tu peux sortir de chez toi et être sûr d'y retourner le soir », a dit un ex-sans papier. Ce devrait être la moindre des choses dans un pays qui a pour devise « Liberté, égalité, fraternité ». Ces mots figurent sur le fronton des bâtiments publics, mais il faut croire que ce ne sont que des mots.