Pas de cantine pour les enfants pauvres

Brève
19/05/2017

L’État du Nouveau Mexique aux États-Unis a interdit en avril dernier aux écoles de pratiquer le « lunch shaming » (déjeuner dégradant), qui consiste à stigmatiser les enfants dont les parents ne peuvent pas payer la cantine ou sont en retard dans le règlement.

Des enfants s’étaient ainsi retrouvés contraints de porter un signe distinctif, de passer le balai, voire de recevoir un sandwich à la place du repas chaud donné à leurs camarades.

En France aussi, des mesures indignes de ce genre sont régulièrement évoquées, voire mises en œuvre, au nom d’une prétendue « responsabilisation » des familles. Ça permet à certains démagogues de ne pas mettre en cause la responsabilité d’un système qui fait que dans des pays riches, des familles ne soient pas en mesure de payer la cantine.