photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
Sommaire régional
Bretagne
Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe
Sur l'agenda
Lutte Ouvrière à votre rencontre
Ille et Vilaine
Revue de presse
Pour mémoire
Retrouvez ici l'agenda des douze derniers mois :
  • Réunions publiques

      Rennes
      • La barbarie des djihadistes et celle des impérialistes. (28/11/2014)
      • Le syndicalisme dans la tourmente d’une société en crise. (06/02/2015)
      • La Grèce face à la crise. (27/03/2015)
  • Fêtes régionales

      • Rennes (27/09/2014)
drapeau
Brèves locales
 
dimanche 22 mars 2015 - Ille et Vilaine
 
 
Un mouvement de grève a commencé jeudi matin 19 mars à l’usine Cooper de Vitré qui emploie 850 salariés dont 247 intérimaires ! Cette usine fabrique des joints d’étanchéité et des pièces antivibratoires pour l’automobile. Le patron proposait 1% (...)  >suite

dimanche 22 mars 2015 - Ille et Vilaine
 
 
38 travailleurs sont menacés dans l’entreprise Guérin Fluides à Landéan qui doit fermer le 31 mars. Au mieux 70 emplois seront conservés aux abattoirs AIM d’Antrain contre 179 salariés auparavant et on ne sait rien de l’avenir de l’abattoir de (...)  >suite

mercredi 18 mars 2015 - Bretagne
 
 
Yoplait, Senagral, Lactalis, Novandie (groupe Andros), les Maîtres laitiers du Cotentin… en tout onze producteurs de produits laitiers frais représentant plus de 90% du marché ont été condamnés à une amende de 192,7 millions d’euros par l’autorité de la (...)  >suite

dimanche 15 mars 2015 - Bretagne
 
 
.. La responsable des TER en Bretagne affirme dans la presse que la SNCF passe à l’offensive contre la fraude. Une fraude qui, selon elle, coûterait cher à la SNCF mais qu’elle est incapable de chiffrer pour la région Bretagne ! Pour cela, la (...)  >suite

jeudi 5 mars 2015 - Bretagne
 
 
Depuis onze ans les familles des victimes du chalutier le Bugaled-Breizh réclament que toute la lumière soit faite sur ce naufrage tragique qui a coûté la vie à cinq personnes. L’hypothèse d’un sous-marin britannique ou des États-Unis qui aurait (...)  >suite

jeudi 5 mars 2015 - Ille et Vilaine
 
 
Les salariés du site d’Étrelles de Thalès étaient quasiment tous en grève le mardi 3 mars pour réclamer des augmentations de salaire. La direction propose 1,9% d’augmentation. Bien loin des 27% d’augmentation de dividendes promis aux actionnaires et des (...)  >suite
Elections départementales

Lannion le 23 mars 2015

Nous tenons à remercier tous les électeurs du canton de Lannion qui ont tenu à apporter leurs suffrages sur notre candidature. Voter pour les candidats de Lutte Ouvrière, c’était affirmer, dans ce jeu de dupes que sont les élections, l’existence d’un courant politique, certes minoritaire, mais qui tient à affirmer fièrement la présence du camp des travailleurs. C’était affirmer être contre le capitalisme et tous les politiciens à son service, y compris ceux qui désignent les plus pauvres d’entre les travailleurs comme boucs émissaires, pour éviter de s’en prendre aux riches et au patronat, seuls responsables de la crise.
En ce qui concerne les grands partis, ils sont tous contents ! L’UMP et ses acolytes de la droite, parce qu’ils arrivent largement en tête de ce premier tour des élections départementales. Le Front national, parce qu’il s’installe comme le troisième parti du pays en décrochant des positions de notables et en se rapprochant un peu plus de la mangeoire. Et même le Parti socialiste, qui se sait tellement vomi par son propre électorat après trois ans de gouvernement qu’il s’attendait à pire que ce qu’il lui est arrivé.
Et les urnes ne sont même pas encore rangées que le PS appelle à voter au deuxième tour pour les candidats de la droite qu’il appelle « républicains » lorsque ses propres candidats ont été écartés ou ne sont pas en position de gagner.
Toute honte bue, le PS souligne une fois de plus qu’il n’y a aucune différence entre sa politique et celle de la droite. Ce dont l’électorat populaire a amplement l’occasion de se rendre compte.
L’électorat populaire n’a aucune raison de partager la satisfaction des grands partis. Hollande n’a pas du tout l’intention, malgré la sanction électorale, de mener une autre politique que celle qu’il mène depuis son élection à la présidence. Une politique qui exécute servilement les quatre volontés des puissances de l’argent, la grande bourgeoisie, les banquiers. Une politique qui, pour consacrer toujours plus d’argent à ceux qui en ont déjà beaucoup, vide les poches de ceux qui travaillent, de ceux qui font vivre le pays, jusques y compris les plus démunis. Les trois partis concurrents sont en accord sur cette politique. L’UMP et le PS l’ont démontré à tour de rôle au gouvernement. Quant au FN, tout autant au service du grand patronat que les autres, il y ajoute ses idées réactionnaires et sa volonté de dresser les travailleurs les uns contre les autres, travailleurs en activité contre chômeurs accusés d’être des assistés, français contre immigrés.
La principale, et pour ainsi dire la seule, utilité des élections a toujours été pour le mouvement ouvrier de lui donner la possibilité de s’exprimer, de lui permettre de défendre les exigences et les perspectives de la classe ouvrière devant l’ensemble de la population.
Dans les élections qui viennent d’avoir lieu, il n’y avait même pas cette possibilité à l’échelle du pays. Seuls les grands partis ont été présents dans la majorité des cantons. Et tous ces partis ont en commun de représenter les intérêts de la grande bourgeoisie, de l’argent et de ceux qui en possèdent. Les jeux sont faits d’avance : face, les classes populaires perdent ; pile, la bourgeoisie gagne !
Mais la crise, le chômage, l’aggravation de l’exploitation finiront par faire surgir parmi les exploités des femmes, des hommes, des jeunes qui n’accepteront plus cette situation et qui se donneront pour objectif de créer une force politique qui soit la leur, qui s’oppose clairement à la grande bourgeoisie possédante, avec pour perspective ultime de renverser sa domination sur la société. Cette force politique, ce futur parti, renouera fièrement avec les traditions du mouvement ouvrier, avec la volonté de mener la lutte de la classe ouvrière contre la bourgeoisie.

Pour Lutte Ouvrière
Joëlle BOUBOUNELLE et Yann GUÉGUEN

Communiqués
samedi 1er mars 2014
lundi 8 juin 2009
Newsletter
Bretagne
Vous souhaitez recevoir chaque lundi par e-mail l'actualité de Lutte Ouvrière ?
Inscrivez-vous sur la liste de diffusion régionale.