Logement social - Île-de-France

Le Conseil régional économise sur le budget

Brève
17/02/2017

Le 25 janvier, lors du vote du budget, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a revu à la baisse toutes les subventions du logement social dans les villes populaires.

Pour justifier cette décision, la ficelle est grosse : Valérie Pécresse prétend ainsi favoriser la mixité sociale, en privilégiant les logements plus chers. Mais, pour un trois-pièces, le locataire paiera alors entre 1 000 et 1 200 euros par mois, une somme inaccessible à l’immense majorité des familles populaires qui devront demeurer dans des habitats insalubres et suroccupés.

La présidente de région le sait pertinemment mais ne veut pas contrarier ses amis de Neuilly ou du Vésinet.