photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
Revue de presse
Nord, Pas-de-Calais
imprimante
La Voix du Nord - dimanche 20 novembre 2011
Candidate Lutte Ouvrière à l’élection présidentielle
Edition Maubeuge
JPEG - 12.2 ko

« Des maires sont quand même soucieux d’assurer le pluralisme »

NATHALIE ARTHAUD

Comment procédez-vous à Lutte Ouvrière pour obtenir la confiance des maires sans étiquette ?

Nathalie Arthaud : « On est présent à l’échelle de tout le pays. Des camarades implantés dans chaque région prennent contact avec tous les maires. »

Vous passez après Arlette Laguiller qui a toujours obtenu ses parrainages. Où en êtes-vous de votre côté ?

« Les chiffres ne veulent rien dire. On a commencé avant les grandes vacances et on avance bien. Les signatures, on les aura. »

« Parrainage direct »

Beaucoup de maires ne veulent pas parrainer de candidats car ils se disent apolitiques...

« C’est vrai, ça les retient. Mais il y en a qui sont quand même soucieux d’assurer le pluralisme et qui tiennent à ce que les petits partis se présentent. »

La parution des parrainages au Journal Officiel est-elle un frein ?

« C’est certain. Ce qui compense, c’est qu’il y a 36 000 maires. Des maires se plaignent de pressions, au niveau de l’État, des conseils généraux... »

Vous voulez dire que les grands partis cherchent à restreindre le nombre de candidats pour éviter une dispersion des voix ?

« Oui. »

Ces 500 signatures à obtenir pour se présenter, est-ce toujours la meilleure solution ?

« Ce qui serait plus démocratique, ce serait un parrainage direct des électeurs. »

PROPOS RECUEILLIS PAR J. CA.

© Voix du Nord


 
Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe