Nord-Littoral :  Lutte Ouvrière sur le front pour l'emploi

Article de presse
18/02/2013

«La solution, c'est contester la propriété des entreprises et des banques», ont martelé hier les militants de Lutte Ouvrière.»

Les militants sont allés à la rencontre des Calaisiens, samedi.

Comme tous les deux mois, les militants de Lutte Ouvrière sont descendus dans la rue pour aller à la rencontre des populations samedi matin au marché du centre-ville et samedi après-midi devant le centre commercial 4B. Au fil des mois, le discours des militants ne change pas mais certaines idées ont quand même du mal à passer.

« Le message sur la conjoncture catastrophique, le constat de misère des salariés, il est clairement partagé par tous, constatait hier Françoise Millot devant les 4B. Par contre, faire passer le message selon lequel se réapproprier les entreprises et les banques est la seule possibilité de survie des salariés, c'est plus difficile. » Néanmoins, la prise de conscience est là et les interlocuteurs de Lutte Ouvrière seraient tout à fait conscients que le gouvernement de gauche ne fait guère mieux que le précédent dans ce domaine.

« Les personnes qui s'arrêtent pour nous parler sont d'accord avec nous, complète Françoise Millot. Actualité oblige, nous avons beaucoup parlé de la situation du centre hospitalier et de la mobilisation qu'il y a eu cette semaine. Tout le monde est d'accord pour dire qu'un bel outil comme le nouvel hôpital dans lequel il n'y a pas de personnel, c'est une aberration. » Répéter inlassablement les mêmes arguments ne décourage pas les militants de Lutte Ouvrière qui renouvelleront cette rencontre avec la population le 6 avril.

L.G.

© Nord Littoral