Corse du sud

En grève pour un minimum de respect.

Brève
19/05/2017

Quand le personnel des crèches de la ville d’Ajaccio est en grève depuis le mercredi 17 mai, le Maire, lui, est aux abonnés absents.

La grève se poursuit et les employées des crèches se sont installées devant la mairie. Et si elles se font bien entendre de la population et des touristes de passages, il y a un sourd parmi le sourd, le Maire. Il aurait même prétendu que la grève pouvait durer jusqu’en septembre, cela ne le gênait pas. Cela montre, en effet le respect qu’il peut avoir pour la population qui trime et qui n’a pas les moyens de se payer une garde d’enfant.

Le personnel des crèches ne demande pourtant que son dû, c'est-à-dire du personnel suffisant ; en effet selon les âges des enfants il doit y avoir un minimum de personnel, ce qui n’est pas le cas. Et aussi une augmentation de salaire qui tienne compte que ce travail nécessite une attention de tous les instants.

Massés devant la mairie les employées des crèches sont bien déterminées à se faire entendre.