Courrier picard :  Saint-Quentin régionales 2015 ​ Lutte ouvrière : « gauche, droite, FN, même enfumage »

Article de presse
04/12/2015

Anne Zanditénas, tête de liste Aisne de Lutte ouvrière (à gauche), et Christèle Leblond, colistière, ont développé leur position, hier à Saint-Quentin.

Lutte ouvrière ne s’attend pas à un score miracle dimanche au soir du premier tour des élections régionales. Ce n’est pas l’essentiel pour le parti d’extrême gauche, communiste révolutionnaire « prêt à s’en prendre à la grande bourgeoisie » et internationaliste pacifiste.

« Nous représentons tous les travailleurs en colère qui sont profondément dégoûtés quand il n’y a pas d’argent pour construire des logements, pour les écoles, pour combattre le chômage, mais qu’on en trouve beaucoup et vite pour aider les banques et pour faire la guerre », insiste Anne Zanditenas.

Les candidats LO n’ont pas d’ambition personnelle.

Christèle Leblond, colistière, ne sait pas à quelle place elle figure et ce n’est sûrement pas l’essentiel. Cette quadragénaire a toujours travaillé dans la précarité, de petit contrat en contrat aidé, sans jamais décrocher un vrai poste avec un vrai salaire qui lui permettrait de vivre correctement. C’est ça, sa réalité, et c’est celle-ci que LO veut dénoncer. « Tout n’est qu’enfumage pour détourner le peuple des vraies luttes », glisse Christèle Leblond.

Anne Zanditenas les met tous dans le même panier : PCF, PG, Verts, PS et bien entendu toute la droite. « Les moins pires, ça ne veut plus rien dire puisque Hollande reprend la politique du FN », considère la tête de liste. « Plus on avance dans cette société et plus elle est injuste, poursuit Anne Zanditenas. Quand on voit que ce sont les lanceurs d’alerte qui ont des problèmes au lieu de les soutenir ».

LO présente une liste aux régionales, sans se faire d’illusions sur son score. C’est retourner la table, un jour, qui l’intéresse.

N. T.

Lutte ouvrière propose une réunion publique vendredi 4 décembre à 18 h salle Europe (ex-MJC Neruda), rue Henri-Barbusse à Saint-Quentin.