photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe
L'éditorial
Loin du mythe de « l’unité nationale », le contexte qui fait suite aux attentats de début janvier est marqué par la multiplication de propos et d’actes antisémites, islamophobes et racistes. S’il ne s’agissait que de la bêtise de quelques abrutis, ce serait déjà un problème. Mais le plus grave, c’est que l’exemple vient d’en haut. Ce n’est pas un hasard si le FN attire des candidats appelant sur Facebook à la destruction des juifs ou écrivant des horreurs du genre « Marine, tu es la réincarnation de Hitler, tu vas nettoyer la France ». Quand Marine Le Pen n’utilise pas les ignobles tueries perpétrées par des terroristes fanatisés pour distiller le racisme, elle monte les travailleurs ou les chômeurs les uns contre les autres, en fonction de leur nationalité ou de leur religion. Comme les intégristes, elle cherche à creuser un fossé de haine au sein même de la population. Oh, elle n’est pas la seule à le faire ! Entre les déclarations de Roger Cukierman, représentant autoproclamé d’une « communauté juive », accusant « les jeunes musulmans » de tous les actes antisémites, le délire nationaliste et raciste d’un Eric Zemmour et l’obsession antisémite d’un Dieudonné, on en a jusqu’à la nausée. Mais cet engrenage où le racisme des uns nourrit celui des autres est le fonds de commerce du Front national depuis toujours. D’une autre façon, avec ses discours sur « l’unité nationale », Hollande ne fait rien d’autre qu’opposer ceux qui se reconnaissent dans la « communauté française » aux autres communautés et à nous embrigader derrière ses aventures guerrières en Afrique et au Moyen-Orient. Du FN au PS, tous dénoncent le communautarisme pour mieux l’attiser. Il faut se garder d’un tel piège. Oui, nous sommes bien en état de guerre. Mais il ne s’agit pas de la prétendue guerre livrée par les « démocraties » au « terrorisme ». Il s’agit de la guerre sociale, indissociable du capitalisme. Quand un milliard de personnes sont condamnées à survivre avec un euro par jour et que, sur la même journée, d’autres accumulent un ou deux millions, il (...)
Sur l'agenda
Le prochain Cercle Léon Trotsky
Il aura pour sujet :
Un quart de siècle après l’éclatement de l’URSS, le peuple ukrainien victime des rivalités entre l’impérialisme et la Russie de Poutine
vendredi 6 mars 2015 - 20h30
Docks de Paris-Eurosites
Avenue des Magasins généraux - Aubervilliers
Métro : Front Populaire - ligne 12
Participation aux frais : 3 euros
À venir dans les médias
jeudi 5 mars
samedi 7 mars
Attention : les horaires des émissions peuvent être modifiés indépendamment de notre volonté
Lutte Ouvrière à votre rencontre
mercredi 4 mars
jeudi 5 mars
vendredi 6 mars
samedi 7 mars
dimanche 8 mars
mercredi 11 mars
jeudi 12 mars
vendredi 13 mars
samedi 14 mars
dimanche 15 mars
samedi 21 mars
dimanche 22 mars
jeudi 26 mars
vendredi 27 mars
samedi 28 mars
dimanche 29 mars
Fêtes et banquets régionaux
  • Saint-Denis, samedi 7 mars à partir de 16h00
  • Argenteuil, dimanche 8 mars à partir de 12h00
    Allocution de Nathalie Arthaud à 12h45
  • Montbéliard, samedi 14 mars à partir de 16h00
  • Creil, samedi 21 mars à partir de 16h00
  • Saint-Nazaire , samedi 28 mars à partir de 16h00
Dans l'actualité
lundi 2 mars 2015
  • CHÔMAGE : QUAND MOINS ÉGALE PLUS
  • 8 MARS, JOURNÉE DES FEMMES
  • SANTÉ : NOUVEAUX SACRIFICES ANNONCÉS
  • BRÉTIGNY N’A PAS SUFFI
  • RÉDUIRE LE DÉFICIT PATRONAL
  • PIRE QUE PIRE
  • BIG MICMAC FISCAL
  • GAVAGE DES ACTIONNAIRES
  • « Un quart de siècle après l’éclatement de l’URSS, le peuple ukrainien victime des rivalités entre l’impérialisme et la Russie de Poutine »,
drapeau
Brèves
 
mercredi 4 mars 2015
Les échéances décidées par l’Union européenne pour la Grèce sont bien prolongées de quatre mois, mais la pression qu’elle exerce, et derrière elle les banquiers, se poursuit. La Banque Centrale (BCE) se prononcera jeudi sur la prolongation (ou non) de (...)  >suite

mercredi 4 mars 2015
« Il n’y aura pas de carnage social », a promis Emmanuel Macron, avant même la publication par Areva d’un plan de « redressement » qui fait suite à l’annonce de pertes importantes pour 2014. Et d’ajouter qu’il ne veut pas que certains alimentent « (...)  >suite

mercredi 4 mars 2015
La police de Los Angeles a abattu un sans-abri de plusieurs coups de feu. Une vidéo et les témoignages montrent que les policiers étaient suffisamment nombreux pour maîtriser cet homme sans avoir à lui tirer dessus. Le chef de la police de Los (...)  >suite

mercredi 4 mars 2015
La chute des cours du pétrole de 60% étrangle nombre de pays producteurs. Au Venezuela, où le pétrole fournit 96% des recettes en devises, l’inflation est de l’ordre de 70% en rythme annuel. Dans les magasins, c’est la pénurie de produits de première (...)  >suite

mercredi 4 mars 2015
Les représentants patronaux et les syndicats qui gèrent l’allocation chômage se sont réunis pour « corriger » les modifications entrées en vigueur en octobre dernier qui entraînent des pertes qui vont de quelques dizaines à des centaines d’euros, pertes (...)  >suite

mardi 3 mars 2015
Le Sénat a voté un amendement au projet de loi sur la transition énergétique provenant d’un élu UMP lié aux grandes sociétés qui dominent le marché de la distribution de l’eau, autorisant les coupures d’eau pour factures impayées. La ministre de (...)  >suite

mardi 3 mars 2015
Un magasin Carrefour du 16ème arrondissement de Paris affichait à l’entrée les photos en couleur de présumés voleurs avec des commentaires : « vol bières » ou « vol lait infantile ». Ces pratiques duraient depuis au moins deux ans. La marque Carrefour a (...)  >suite
Le Journal
une

Souscription

Pour financer ses activités dans la période qui vient, Lutte Ouvrière ne peut compter que sur ses militants, ses sympathisants, sur tous ceux qui partagent avec nous la conviction qu’il faut mettre fin à l’organisation sociale actuelle basée sur l’exploitation, le profit privé et la concurrence.

C’est à eux que nous faisons appel aujourd’hui pour verser à notre souscription.

 
Panneaux LO
Newsletter
Vous souhaitez recevoir chaque lundi par e-mail l'actualité de Lutte Ouvrière ?
Inscrivez-vous sur la liste de diffusion
REVUE DE PRESSE