photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
21 octobre 2014

Total n’est pas seulement le plus grand groupe du CAC 40, le plus riche, celui qui fait le plus de profit et qui a distribué 5,4 milliards de dividendes en 2013 à ses actionnaires. Et pourtant il échappe depuis deux ans à l’impôt en présentant des comptes en déficit dans l’hexagone.

Ne faisant pas, nous dit-on, de bénéfices en France, le groupe pétrolier devra attendre un peu pour toucher les 80 millions que va lui verser l’État au titre du CICE et du Crédit impôt recherche.

Les salariés qui ont vu leurs impôts monter en flèche sans avoir rien gagné de plus apprécieront à sa juste valeur cette prétendue justice fiscale qui ne profite qu’aux riches.


21 octobre 2014

Que les proches du PDG de Total soient touchés par sa mort brutale, cela se comprend. Mais les déclarations venues des rangs des dirigeants des grandes entreprises et des ministres sont surtout un hommage à un des leurs. Un homme dévoué aux profits des actionnaires de Total, complice des coups tordus du groupe pour piller les ressources des pays les plus pauvres, reçu par tous les dictateurs corrompus prêts à signer des contrats, orchestrant des suppressions de postes.

Nous on pense surtout à tous ceux qui, chaque jour, sont victimes de leur travail, ceux d’AZF, comme ceux qui, aujourd’hui encore, meurent à petit feu, victimes de l’amiante ou d’autres maladies professionnelles.


21 octobre 2014

Le nombre de personnes ne bénéficiant pas d’une mutuelle santé augmente. Elles seraient 3,3 millions, 500 000 de plus entre 2010 et 2012. Faute de moyens, elles renoncent à se rendre chez le dentiste, l’ophtalmologue ou le gynécologue.

Sans une contre-offensive du monde du travail, cette situation ne peut que s’aggraver encore. Car le patronat veut baisser les salaires, les indemnités chômage et les pensions de retraites. Quant au gouvernement, qui est aux petits soins avec le patronat, il s’apprête à faire des milliards d’économies sur les services de santé.

C’est tout l’inverse qu’il faudra imposer.


21 octobre 2014

Ce lundi, la Banque Centrale Européenne a ajouté une nouvelle forme de cadeau aux banques. Celles-ci peuvent désormais se débarrasser encore plus facilement de certains titres financiers dont elles ne veulent plus, en les échangeant contre des prêts à un taux de 0,05%.

À entendre le directeur de la BCE, ce serait là des outils facilitant la reprise économique. Mais les sommes distribuées aux banques ne se traduisent pas en investissements dans la production et finissent dans la spéculation bien plus rentable et plus rapidement.

Loin d’alléger la crise, cette politique ne fait que la rendre plus menaçante.


21 octobre 2014

L’Association des « investisseurs » en capitaux dans les pays émergents, affirme que l’Afrique est arrivée en tête des régions les plus attractives en 2013, devant le Brésil et l’Asie du sud-est. Plus de 80 milliards de dollars y ont été investis en 2014.

Des investissements qui n’amélioreront en rien le sort des populations. Mais les vautours de la finance, en premier lieu français, attendent, eux, un retour sur investissement supérieur à 20% pour 2014.
L’Afrique noire est déchirée par les guerres et les épidémies. Cela n’arrête pas les appétits de profits des Bolloré, Bouygues et autres de Wendel.


20 octobre 2014

Les députés PS dits frondeurs ont reçu le soutien de Martine Aubry qui, leur emboitant le pas, critique Hollande. De façon très mesurée toutefois. Pour ne prendre que l’exemple du Pacte de responsabilité, elle propose de continuer à distribuer 41 milliards au patronat, 21 sous forme de baisse de charges, les 20 milliards restants seraient distribués aux mêmes, mais par l’intermédiaire des collectivités locales à travers des commandes.

Par contre, Aubry ne dit rien sur les attaques qui pleuvent sur le monde du travail, sur la casse de la Sécurité sociale, sur la guerre que mènent le patronat et le gouvernement aux classes populaires

Comme celle des frondeurs, l’opposition d’Aubry est de pacotille. Mais en cas de remaniement, elle se rappelle au souvenir de Hollande. À moins que, comme d’autres, elle ne se mette sur les rangs pour la prochaine présidentielle. Rien d’original dans le marigot du PS.


20 octobre 2014

L’armée française s’est lancée dans une nouvelle opération dans le Nord du Mali contre les bandes armées qui avaient prétendument été chassées lors de l’opération Serval, il y a deux ans.

Comment peut-il en être autrement ? L’armée française a contribué à chasser Kadhafi, laissant la Libye voisine livrée aux bandes armées de toutes sortes qui en ont fait leur base arrière. Au Mali, l’impérialisme français soutient le régime brutal et corrompu de Keïta, laissant la population malienne s’enfoncer dans la misère.

Les troupes françaises ajoutent le chaos au chaos, car l’impérialisme français ne se soucie que des intérêts des trusts français.


20 octobre 2014

L’amendement qui devait intégrer les œuvres d’art dans le calcul de l’impôt sur les grandes fortunes (IGF) a été une nouvelle fois retoqué à l’assemblée. Le PS et l’UMP ont voté contre dans une unanimité attendue mais significative.

De Mitterrand à Hollande en passant par Sarkozy, les dirigeants de gauche et de droite continuent de permettre à la grande bourgeoisie d’échapper au fisc.

Il arrive que ces riches bourgeois daignent offrir au regard de tous leurs trésors, histoire de jouer les mécènes, souvent aux frais de l’État. Mais pour l’essentiel, les œuvres vont rejoindre leurs coffres-forts, soit comme placement futur, soit dans l’attente d’une revente ultérieure juteuse.

Pour l’amour de l’art ? Non, avant tout pour l’amour du fric.


17 octobre 2014

Hollande vient de décider d’introduire la modulation des allocations familiales en fonction des revenus des familles. Pour l’instant cela ne concernerait que 12% des familles, celles ayant un revenu au-dessus de 6 000 euros par mois pour un couple. Les ministres répètent en boucle que ce serait une « mesure de justice sociale, une mesure de gauche ». C’est vite dit. C’est surtout un paravent, pour éviter de s’en prendre aux vrais riches, ceux qui s’enrichissent au travers de l’exploitation des travailleurs. Ceux-là continueront à s’enrichir, et seront même les bénéficiaires des économies réalisées grâce à cette mesure.

En effet, les 800 millions récupérés par le gouvernement ne serviront pas à construire plus de crèches ou à recruter plus d’enseignants, mais à alimenter les copieuses subventions versées au patronat.

Si c’est ça une « mesure sociale », c’est, derrière les faux semblants gouvernementaux, une mesure sociale en faveur du patronat. Une de plus.


17 octobre 2014

Une disposition de la loi sur l’économie sociale et solidaire, qui doit entrer en application le 1er novembre, imposerait aux entreprises de moins de 250 salariés d’informer les travailleurs de la vente de l’entreprise, au moins deux mois à l’avance. Cette loi n’évitera pas la vente, ni les suppressions d’emplois, les salariés ayant juste le droit de proposer une offre alternative. Pas de quoi grimper aux rideaux.

Pourtant les organisations patronales s’étranglent de rage et exigent son abrogation. Annoncer la vente deux mois à l’avance, ce serait, d’après un patron du Medef, une entorse au secret des affaires !

Les patrons ne supportent pas que les travailleurs soient avertis de ce qui se prépare contre eux, car ils veulent garder les mains totalement libres pour préparer leurs mauvais coups.

Les salariés eux, ont intérêt à savoir, afin de se préparer pour mieux riposter. Il faut imposer la levée totale de ce secret commercial qui, entre les mains des patrons , est une arme anti-ouvrière.


17 octobre 2014

L’inénarrable ministre Macron s’est encore fait remarquer par ses propos sur « les pauvres », qui grâce à la libéralisation des lignes d’autocar, prétend-il, « voyageront plus facilement ».

Macron s’est fait reprendre par des politiciens de tous bords pour qui le mépris pour les travailleurs, on peut l’avoir dans sa tête, dans ses gènes, mais ça ne se dit pas. Belle bande d’hypocrites, Macron compris !

Si Macron était sincère, il aurait précisé que ce sont les sociétés de transport qui réclament la libéralisation du secteur, c’est-à-dire le droit d’ouvrir et de fermer des lignes de cars comme ça leur chante, pour pouvoir tirer des profits sur les voyageurs aux revenus modestes. Et pas, comme il essaye de le faire croire, son prétendu souci du sort des plus défavorisés.


16 octobre 2014

Afin de rassurer les marchés financiers sur les objectifs du gouvernement (réduction du déficit en faisant payer les couches populaires), le ministre-banquier Macron a donné à l’avance les grandes lignes de son projet de loi « pour l’égalité des chances économiques ».

Au menu : remise en cause des prud’hommes, travail du dimanche et suppression des seuils sociaux… Rien de bien neuf puisqu’il reprend à son compte le programme de la droite et les exigences du patronat.

Au plan de combat anti-ouvrier du gouvernement, il faut opposer un plan de défense du monde ouvrier !


16 octobre 2014

Dans son rapport annuel, la Cour des Comptes reproche aux collectivités territoriales de ne pas faire d’effort pour résorber leur déficit. Elle les accuse de trop dépenser, surtout en salaires.

Elle fait semblant d’oublier que depuis des années, l’État se décharge de dépenses importantes sur ces collectivités. Elle préconise qu’une loi impose la réduction des dépenses, en supprimant des emplois. Mais elle s’oppose à tout impôt nouveau sur les entreprises ce qui, pourtant, permettrait de renflouer les collectivités, soutenant en cela la politique du gouvernement qui réduit les services publics pour continuer à financer le patronat. C’est une attaque, une de plus, contre la population laborieuse.


16 octobre 2014

Isabelle Balkany a été placée en garde à vue dans le cadre de l’affaire de l’emploi fictif du Mage. Celui qui se prétend « Mage » est un certain Testanière, qui se dit magnétiseur, mais qui a été reconnu par la justice comme impliqué dans une histoire de gang et de jeux. Le prétendu « Mage » a bénéficié d’un emploi à Levallois-Perret, ville dont le sulfureux Patrick Balkany, époux d’Isabelle, est maire.

Ce Testanière est par ailleurs la coqueluche des stars… et donc des Balkany. Cela donne une image édifiante de ces milieux. Un magnétiseur au service d’un couple d’illusionnistes de l’UMP, quel cirque pitoyable.


16 octobre 2014

Un ex-dirigeant de la banque suisse UBS est accusé par la justice américaine d’avoir aidé des grandes fortunes à soustraire 20 milliards de dollars au fisc. La justice française, pour sa part réclamerait 4,9 milliards d’amende à cette banque.

Les États sont d’ordinaire aux petits soins avec les grandes fortunes, leur aménageant mille garanties légales afin de réduire leurs contributions fiscales. Mais pour les très, très riches, c’est encore trop. Ne rien payer est l’un de leur principe. Et ils ont d’autant moins de raisons de se gêner qu’ils ne risquent pas grand-chose. Tout au plus une amende, souvent inférieure à ce qu’ils ont gagné en fraudant.

Démarchage illicite, blanchiment d’argent, fraude fiscale portant sur des milliards, cela risque presque moins que de voler une poule, dans leur monde !



Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe