photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
19 septembre 2014

Avec le rapatriement en France de la soignante de MSF victime d’Ebola, on peut avoir un aperçu des moyens nécessaires pour combattre les effets de la maladie : salles confinées et dépressurisées, soignants en tenue de protection complète.

En Afrique, un continent riche mais pillé depuis des siècles par des pays comme la France, rien de tel. Les autorités des pays africains impliquées en sont réduites à parquer la population dans des quartiers cernés par l’armée.

Cette épidémie montre qu’on n’ en a pas fini avec la barbarie et le chaos que les puissances coloniales ont laissé derrière elles en Afrique.


19 septembre 2014

Lors de sa conférence de presse, Hollande a confirmé tous les choix faits en faveur des entreprises et de leurs actionnaires. Les cadeaux au patronat sous prétexte de compétitivité, c’est à dire une exploitation plus dure des salariés, est « irrévocable », a t-il dit.

Quant au chômage, Hollande « espère » des résultats avant 2017 et la prochaine élection présidentielle. Avec des « peut-être », des « on verra » ou encore « j’ai encore deux ans et demi devant moi », Hollande espère pouvoir tenir jusqu’à la fin de son mandat.

Mais il est peu probable -et c’est tant mieux- que ces incitations à la patience, réussissent à anesthésier le monde du travail.


19 septembre 2014

L’État va diminuer les subventions aux municipalités, tout en augmentant leurs missions et leurs frais. Du coup, les municipalités laissent entendre les unes après les autres qu’elles devront augmenter les impôts locaux l’année prochaine.

Faire payer la population sans le dire, en sous-traitant la tâche aux municipalités, cela s’appelle du racket en bande organisée.


18 septembre 2014

Les écossais votent pour ou contre l’indépendance de cette région de 4 millions d’habitants. Les partis britanniques, Cameron chef du gouvernement conservateur en tête, se sont mobilisés contre.

Les principaux partis partisans de l’indépendance de l’Écosse font miroiter le contrôle des hydrocarbures de la mer du Nord et un système de santé qui ne serait pas privatisé comme cela est prévu.

Mais les travailleurs ne peuvent rien espérer, ni d’un État écossais ni de l’État britannique. Ces rivalités nationales, recouvrent, en fait, des antagonismes très, très intéressés de fractions bourgeoises se disputant le partage d’un gâteau.

Rien d’autre.


18 septembre 2014

Le ministre de l’économie Macron a dit du personnel de l’abattoir Gad, qui est menacé de liquidation judiciaire, qu’il était « constitué de femmes en majorité illettrées ». Il s’en est excusé ensuite. Mais ses excuses ne font que souligner l’arrogance méprisante de ces socialistes, un jour banquier, le lendemain ministre, issus des grandes écoles de la bourgeoisie, à l’égard du monde du travail. Lui et les siens sont tellement assimilés au petit monde des riches et des exploiteurs, qu’ils sont capables de sortir publiquement de telles énormités, sans même s’en rendre compte.

C’est clair !


18 septembre 2014

Valls, en quête de popularité, a annoncé son intention de supprimer la première tranche d’impôt sur le revenu, qui concerne ceux dont le salaire est inférieur à 12000 euros par an pour un célibataire, soit le SMIC. Cela représenterait 3,3 milliards de rentrées fiscales.

Où prendra-t -il l’argent, s’il tient promesse ? Ce qui est certain, c’est que ce ne sera pas dans la poche du patronat.


18 septembre 2014

La Cour des Comptes constate que la dette de la Sécurité Sociale s’élève à 156 milliards et coûte en intérêts et amortissement la bagatelle de 15 milliards par an… soit l’équivalent du déficit annuel actuel.

Une mesure simple s’imposerait : que ces banquiers, qui captent ainsi des milliards dans les poches des classes populaires, ne soient plus payés et remboursent leurs rapines.


18 septembre 2014

Si le Venezuela ne peut emprunter sur les marchés qu’au taux usuraire de 19%, c’est que les banquiers et autres charognards profitent de la catastrophe économique du pays pour le saigner à blanc. Les financiers comptent sur la manne pétrolière et sur l’or en réserve dans le pays.

Et c’est la population qui paiera pour cette véritable razzia.


18 septembre 2014

Une association de consommateurs, la CLCV, a révélé les pratiques douteuses de certaines sociétés HLM. Les plafonds de loyers ne sont pas respectés, ni les niveaux d’augmentation, rendant certains loyers HLM inabordables pour les petits revenus. Certains dirigeants d’organismes HLM sont personnellement liés au « secteur marchand », c’est-à-dire aux fournisseurs !

Et enfin, des sociétés HLM, sur les conseils de la banque Dexia ou de la Caisse d’Epargne, ont eu recours à des emprunts toxiques, dont les taux se sont envolés.

Ces organismes HLM pompent les locataires, pour arroser les spéculateurs et les capitalistes du bâtiment. C’est du logement social, ça ?


18 septembre 2014

Une étude vient de montrer qu’il y a 155 milliardaires de plus cette année. La fortune cumulée de ce club très fermé représente 7300 milliards. L’Europe en concentre le plus grand nombre.

Et on ose demander aux classes populaires de se serrer la ceinture !


17 septembre 2014

500 migrants seraient morts au large de la Libye, leur bateau ayant été coulé par les passeurs eux-mêmes.

Mais cet acte odieux n’explique pas tout. Les interventions des pays occidentaux au Moyen Orient depuis plusieurs dizaines d’années ont engendré dans la région le chaos et la misère. Et quand les pauvres de ces pays essayent de fuir et de trouver un refuge, ces mêmes puissances occidentales les pourchassent, leur opposent barbelés et patrouilles policières, ce qui les poussent à s’en remettre à ces douteux passeurs.


17 septembre 2014

Les pilotes d’Air France sont massivement en grève depuis trois jours. Ils refusent que ce soit leurs conditions de travail et de salaires qui soient les variables d’ajustement dans un transfert vers la filiale low cost d’Air-France, Transavia.

Dans le prix, il y a la part des salaires, mais surtout celle des profits. Si Air France veut diminuer les tarifs, qu’il réduise ses profits.


17 septembre 2014

La Cour des Comptes évalue à environ 20 ou 25 milliards la fraude aux cotisations sociales en 2012, soit 5 % des cotisations.

L’essentiel de la fraude est constituée par du travail dissimulé, en particulier dans le bâtiment et le commerce, et dans des fraudes dans le calcul des cotisations. Ce sont des patrons qui fraudent, mais c’est aux travailleurs qu’on veut faire payer la note.

Par ailleurs cette même Cour des Comptes constate que les redressements ne permettent même pas de récupérer un milliard sur les fraudes en 2013. Les patrons fraudeurs n’ont pas trop de soucis à se faire : pendant qu’ils pillent les prestations sociales des salariés, l’État détourne le regard, et laisse faire.


16 septembre 2014

Le nouveau plan concocté par le Medef revendique la suppression de jours fériés, des salaires inférieurs au smic, d’en finir avec les 35 heures, de permettre plus largement le travail du dimanche, de généraliser l’intérim, de transformer le CICE en baisse définitive de cotisations patronales. Rien moins !

Ces mesures seraient censées créer un million d’emplois. Sans aucun engagement précis de la part des patrons. Par contre, et ça c’est une certitude, il aboutirait à renforcer l’exploitation, à accroître les dividendes des actionnaires, et à aggraver le chômage.

Il ne manque plus que l’approbation du gouvernement. Mais de la part de Valls, l’amoureux du patronat, cela ne devrait être qu’une simple formalité.


16 septembre 2014

A l’heure de l’ouverture du procès Xynthia, les survivants et les familles des victimes de La Faute-sur-mer réclament justice. La tempête Xynthia a fait 29 morts dans ce village en bord de côte, là où des élus, des agents immobiliers et des professionnels du BTP avaient construit ou laissé construire en zone inondable, en connaissance de cause.

Il y a certes des responsables directs, mais cela illustre aussi que la course au fric d’individus irresponsables et avides est source de risques graves… pour ceux qu’ils embobinent.



Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe