photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
23 avril 2014

Le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé qu’il « attend 190 000 emplois » en contrepartie des 10 milliards d’euros d’exonérations de cotisations patronales du pacte de responsabilité. Si c’était vrai, ce serait maigre. Mais on risque d’attendre longtemps et Hollande et son gouvernement le savent bien. Ce n’est pas en répétant cent fois ce baratin que cela deviendra une vérité.

Mais il faut bien trouver quelque chose pour amuser le bon peuple et essayer de le faire patienter. Pas sûr que cela réussisse bien longtemps encore.


23 avril 2014

Les sherpas se sont mis en grève à la suite d’une avalanche qui a emporté cinq des leurs. Ces guides népalais prennent beaucoup de risques en servant de porteurs pour que des touristes en Népal en mal d’émotions fortes puissent réaliser leur rêve d’escalade de l’Himalaya. Et en plus, en cas de décès ou d’accident, leur famille est à peine dédommagée.

C’est jusqu’aux plus hauts sommets que cette société exploite le travail des hommes. Mais même à 8000 mètres, il y a des travailleurs qui ne se laissent pas faire.


23 avril 2014

En Grèce, ceux qui se retrouvent au chômage perdent quelques mois plus tard leur couverture maladie. Ils ne peuvent que renoncer aux soins faute de moyens pour les payer. Quant au système de santé, le gouvernement organise sa destruction sous couvert de « rationalisation » : fermeture de milliers de lits dans les hôpitaux, déremboursements des actes et des médicaments, etc… Du coup, le privé prospère grâce à la petite minorité qui a les moyens.

Les banques ont, elles, une santé resplendissante.


23 avril 2014

Les Etats-Unis annoncent qu’ils auraient de nouvelles preuves de l’implication des autorités russes dans l’insurrection de la région de Donetz qui agit pour la rupture avec l’Ukraine. La belle affaire. Depuis des mois, c’est un jeu de poker menteur qui se joue entre les Etats russe et américain.

Tout comme du temps de la guerre froide, les affrontements actuels, par peuples interposés montrent que chacune de ces grandes puissances tente de garder ou d’accroître son pré-carré. Au risque que cette situation dégénère.


23 avril 2014

EDF s’apprête à annoncer un accord permettant à un consortium réunissant les plus grosses entreprises du pays, dont Arkema, Air Liquide, Arcelor-Mittal ou Solvay, de bénéficier d’un énorme rabais. Il y a longtemps que, même nationalisée, EDF était aux petits soins pour les grandes entreprises. Mais cette annonce survient juste après celle d’une augmentation, rétroactive qui plus est, des tarifs de l’électricité pour les particuliers.

EDF ne fait que suivre la politique du gouvernement : prendre dans la poche des salariés pour distribuer aux plus riches.


23 avril 2014

L’ancien ministre socialiste du budget Cahuzac avoue dans une interview qu’entre ce qu’il gagnait comme consultant pour des laboratoires pharmaceutiques et ses activités dans les implants capillaires, il ne savait plus « quoi faire de cet argent ». Et d’ailleurs, il aurait cherché à se débarrasser de son compte en Suisse « à cinq ou six reprises » … sans y réussir.

Son seul regret, c’est de s’être trop exposé en devenant ministre. Encore un « pôvre riche ». Quel malheur !


22 avril 2014

Au Parti Socialiste, des députés, peut-être encore traumatisés par le désaveu causé par la politique du gouvernement, ont proposé des scénarios alternatifs à celui annoncé par Valls la semaine dernière.

Mais ces divers scénarios, s’ils proposent de remettre en cause le gel des salaires et des prestations, maintiennent le dispositif qui consiste à faire cadeau de 38 milliards au patronat et d’économiser 50 milliards sur le budget.

Le geste que ces députés quémandent à Valls, c’est pour la galerie. Car d’une manière ou d’une autre, c’est en faisant les poches des catégories populaires que le gouvernement et sa très respectueuse gauche socialiste envisagent de continuer à financer le patronat.


22 avril 2014

Le 24 avril 2013, il y a juste un an, s’effondrait le Rana Plaza, une usine de la banlieue de Dacca (Bengladesh), causant la mort de 1 135 salariés et en blessant plus de 2 000.

À ce jour, aucun des survivants n’a été véritablement indemnisé. Par contre, les donneurs d’ordres de cette usine battent des records de bénéfices. Ainsi les deux géants mondiaux du textile, le suédois H&M et l’espagnol Inditex (Zara) ont affiché en 2013 respectivement 1,95 et 2,38 milliards d’euros de profits.

Ces multinationales bâtissent la fortune de leurs actionnaires avec la sueur et le sang des travailleuses et des travailleurs.


22 avril 2014

Le plateau d’Albion, dans le sud de la France, servait jusqu’en 1996 à entreposer des missiles nucléaires. Après les vétérans du Sahara ou de Mururoa, qui ont été exposés aux essais nucléaires de l’armée française, plusieurs dizaines d’anciens employés de ce site souffrent de formes rares de cancer.

Comme dans toutes les affaires qui la concernent, l’armée se refuse à la moindre transparence et freine toutes les procédures engagées. Et le gouvernement socialiste ne fait rien pour changer les choses. Gauche-droite, droite-gauche, ils marchent du même pas.


21 avril 2014

Un ancien champion de boxe américain, Rubin « Hurricane » Carter, est mort. Il avait été condamné en 1967 et 1976, lui, un noir, par un jury blanc, à 30 ans de prison pour un crime qu’il n’avait pas commis. Grâce à la mobilisation, le caractère raciste de sa condamnation fut reconnu et il put être libéré après 19 ans de détention. Il se consacrait depuis à la défense des milliers de victimes afro-américaines des erreurs judiciaires aux États-Unis. Ainsi l’un d’eux, Mumia Abu-Jamal, militant pour les droits des noirs, est enfermé depuis 32 ans en prison pour un crime qu’il n’a pas commis. Sa condamnation à mort a été annulée en 2011, mais le combat pour faire reconnaître son innocence et obtenir sa libération continue.


21 avril 2014

Le montant des salaires et des bonus des principaux traders et des hauts cadres de BNP Paribas et de la Société générale a atteint en 2013 le million d’euros, soit l’équivalent de 70 années de salaires d’un smicard.

Si ces banques sont prêtes à payer de telles sommes à leurs agents, c’est que les spéculations dont ils sont des spécialistes rapportent des sommes incomparablement plus élevées à leurs actionnaires.

Les activités parasitaires comme la spéculation, ça paye !


21 avril 2014

À chaque discours du pape, ce sont des paroles doucereuses sur le sort des pauvres et des peuples victimes des guerres. Pour mettre fin à ces maux, ni les mots et encore moins la prière ne servent à grand-chose. Les exploiteurs et les capitalistes sont sourds à de telles homélies, eux qui ont su construire leur paradis sur terre. Un paradis qui se traduit par un enfer pour la grande majorité de l’humanité.

Jacques Prévert écrivait : « Notre père qui êtes aux cieux... restez-y ». On pourrait ajouter, à l’adresse de son porte-parole du Vatican, « ferme-la ! »


21 avril 2014

Les ministres Sapin et Touraine ont justifié ainsi le plan d’économies de 50 milliards du gouvernement : « On ne peut pas continuer à s’endetter », « On a fait croire aux Français depuis des décennies que l’on pouvait dépenser sans compter », sans jamais préciser qui est « on » ! Valls a même osé prétendre qu’ « on » avait vécu au-dessus de nos moyens. Mais c’est qui, ce « on » ?

Ces ministres omettent de rappeler que seul le patronat a profité de l’endettement de l’État. Que ces grands patrons payent leur dette, sur les fortunes qu’ils se sont édifiées depuis des décennies .


21 avril 2014

« Si le chômage ne baisse pas d’ici à 2017, je n’ai ou aucune raison d’être candidat, ou aucune chance d’être réélu », a déclaré François Hollande vendredi 18 avril à Clermont -Ferrand.

Qu’Hollande soit ou pas candidat et réélu dans trois ans, cela fait une belle jambe au monde du travail.

Mais il ne faudrait pas attendre trois ans pour imposer au patronat l’interdiction des licenciements. D’autant que cela ne pourra se faire que par les luttes, pas par les élections.


18 avril 2014

Le nombre de détenus dans les prisons françaises n’a jamais été aussi important : 68 859 prisonniers au 1er avril pour 57 860 places. La surpopulation carcérale est dramatique dans certaines régions, comme l’Île-de-France où le taux d’occupation atteint 185 %.

Le gouvernement PS, tout autant que son prédécesseur de droite, est incapable d’améliorer une situation scandaleuse qui d’année en année s’aggrave.



Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe