photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
24 octobre 2014

Le Canard enchaîné révèle que Gérard Mestrallet, pdg de Gdf Suez, devrait toucher une retraite chapeau de 21 millions d’euros. Et mieux, ou plutôt pire, en 2013, plus de 100 millions ont été provisionnés pour améliorer les retraites de 21 cadres dirigeants de l’entreprise.

Au même moment, les salaires sont bloqués à Gdf, un plan d’austérité est en cours avec des suppressions d’emplois à la pelle, tandis que le prix du gaz ne cesse de flamber pour les usagers.

C’est le bilan pour lequel Mestrallet est gratifié Provocant !


24 octobre 2014

Que ce soit prévu ou contraint par les circonstances, les pdg des quatre grands groupes de l’énergie français, Total, Edf, Gdf Suez et Areva vont être remplacés. C’est une sorte de Mercato – avec des primes pour les partants qui feraient pâlir d’envie les footballeurs les mieux dotés.

Ces patrons passent d’un groupe à l’autre au fil de leur carrière : Jean-Bernard Lévy qui prend la tête d’EdF est un ancien dirigeant de Thalès et de Vivendi, Isabelle Kocher, de GdF Suez, a commencé sa carrière à la Générale des eaux, etc.

Choisis dans le secret des conseils d’administration, sans le moindre contrôle ni des salariés qui font marcher ces entreprises, ni des usagers qui paient les factures, ces grands patrons ont plus de pouvoir que les ministres et même qu’un chef d’Etat.
C’est cela la dictature du capital.


24 octobre 2014

Les chefs d’Etats européens viennent d’annoncer en grande pompe que l’Union européenne devra baisser de 40 %, d’ici 2030, ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à celles de 1990. Elle devra produire 27 % de son énergie sous forme renouvelable contre 14 % aujourd’hui.

Ces décisions, saluées comme une bonne nouvelle pour le climat, sont surtout une bonne nouvelle pour les groupes privés. Comme le disait le patron de GdF Suez au journal « les Echos » : « il faut que le concept ‘payer pour le climat’ entre dans les esprits » !

Et on peut les croire : qu’ils produisent l’énergie au gaz au charbon, au vent, à l’uranium ou au soleil, ils toucheront des subventions et feront grimper toujours plus les prix du gaz et de l’électricité.


23 octobre 2014

A Calais, l’afflux de quelques 2000 migrants anglophones venus de pays ravagées par les guerres et la misère comme l’Éthiopie, l’Érythrée ou la Syrie pour tenter de rejoindre l’Angleterre, provoque des tensions avec les camionneurs et des affrontements entre groupes ethniques.

Et que fait le gouvernement ? Il vient d’envoyer 100 policiers et gendarmes supplémentaires. Début septembre, il avait promis l’ouverture d’un nouveau centre d’accueil… que les associations et les migrants attendent toujours.

Les grandes puissances sont directement responsables du sous développement et du chaos au Moyen Orient ou en Afrique qui provoquent la fuite de ces femmes et de ces hommes. La moindre des choses serait qu’elles les accueillent en Europe, sans entrave et dans le pays de leur choix.


23 octobre 2014

Il y a un an, 2800 salariés sur les 5000 que comptait l’entreprise Mory Ducros ont été licenciés. Les 800 employés qui ont contesté, avec leurs syndicats, ce plan de licenciement viennent d’obtenir gain de cause en appel. Le tribunal administratif a annulé le plan car les licenciements étaient, a-t-il jugé, sans cause « réelle et sérieuse ».

Arcole Industrie, qui contrôlait l’entreprise, avait orchestré la mise en faillite de Mory Ducros pour se débarrasser de plus de la moitié des salariés… avant de la reprendre par l’intermédiaire d’une filiale, le fond d’investissement Caravelle.

Mais cette Justice a ses limites : elle ne va pas jusqu’à contraindre Caravelle à réembaucher tous ceux qui le souhaitent. Ce serait cela la justice...


23 octobre 2014

Valls voudrait en finir avec la « gauche passéiste » allant jusqu’à envisager que son parti change de nom.

Il retarde, cela fait un siècle, en 1914, que le PS a rompu de fait avec le socialisme ; un siècle que ses dirigeants soutiennent la bourgeoisie en la servant « loyalement », y compris dans ses choix les plus sanglants, par exemple au cours de la boucherie qu’a été la première guerre mondiale, ou encore lors des guerres coloniales ; un siècle qu’il trompe le peuple avec une étiquette frauduleuse.

Si Valls est à la recherche d’une nouvelle dénomination, suggérons lui, « Patronat solidarité », ce qui aurait le double avantage de garder le sigle PS et de mieux coller à la réalité.


22 octobre 2014

Une majorité de députés a approuvé les milliards d’économies qui seront faites sur le budget de la Sécurité sociale en 2015. En plus du gel des retraites déjà voté, il est prévu, entre autres, une nouvelle réduction des dépenses de santé.

Une fois de plus une quarantaine de députés « frondeurs » du PS ainsi que les écolos se sont abstenus, se démarquant du gouvernement, mais sans aller jusqu’à s’opposer aux mauvais coups portés contre les classes populaires. Parmi eux Hamon et Filipetti, qui siégeaient encore il y a quelques semaines dans le gouvernement et défendaient sa politique. Girouettes, marionnettes ? Ils nous prennent pour des guignols.


22 octobre 2014

Gérard Filoche, membre de la direction du PS, a rappelé brièvement le passé d’exploiteur et de pollueur du défunt PDG de Total, le traitant de « suceur de sang ». Aussitôt, des dizaines d’élus du PS ont demandé, derrière Valls, l’exclusion du trublion.

Christophe de Margerie était l’un des maîtres de l’économie que ces responsables politiques servent au quotidien. Pour ces gens-là, évoquer les responsabilités de Total et de ses dirigeants dans les affaires de corruption, ou leurs relations complices avec les dictateurs d’Afrique ou du Moyen Orient ou avec le régime militaire de Birmanie, est un véritable crime de lèse-majesté.

Total, Valls, Cambadélis sont dans le même camp ; et finalement dans le même monde.


22 octobre 2014

Cinq grandes banques - Citi, Deutsche Bank, Barclays, UBS et JP Morgan - dominent le marché mondial des monnaies, devenu avec la crise plus rentable encore que la spéculation sur les actions.

Montagnes d’argent accumulées par les plus riches, banques regorgeant de capitaux, manipulation du marché des changes par des ententes entre les plus gros acteurs, innovations informatiques, tout a contribué à renforcer ce « cartel des devises ».

L’écart croissant entre cette opulence débridée et le recul de l’économie réelle risque de se terminer par une catastrophe générale dont les classes populaires seront les principales victimes. Car c’est bien à elles que ces puissances financières et leurs valets politiciens espèrent faire payer leur folie prédatrice.


22 octobre 2014

Depuis quelques mois, les retraits des dépôts sur le livret A s’accélèrent. En septembre, plus de 2,3 milliards d’euros ont été retirés. Les explications sont simples : la baisse permanente du taux de rémunération de ce livret – 1 % depuis le mois d’août – et la baisse des revenus des ménages populaires, qui les oblige à puiser sans cesse dans leurs épargnes.

Pendant ce temps, les banques spéculent et les milliardaires prospèrent comme jamais.


21 octobre 2014

Total n’est pas seulement le plus grand groupe du CAC 40, le plus riche, celui qui fait le plus de profit et qui a distribué 5,4 milliards de dividendes en 2013 à ses actionnaires. Et pourtant il échappe depuis deux ans à l’impôt en présentant des comptes en déficit dans l’hexagone.

Ne faisant pas, nous dit-on, de bénéfices en France, le groupe pétrolier devra attendre un peu pour toucher les 80 millions que va lui verser l’État au titre du CICE et du Crédit impôt recherche.

Les salariés qui ont vu leurs impôts monter en flèche sans avoir rien gagné de plus apprécieront à sa juste valeur cette prétendue justice fiscale qui ne profite qu’aux riches.


21 octobre 2014

Que les proches du PDG de Total soient touchés par sa mort brutale, cela se comprend. Mais les déclarations venues des rangs des dirigeants des grandes entreprises et des ministres sont surtout un hommage à un des leurs. Un homme dévoué aux profits des actionnaires de Total, complice des coups tordus du groupe pour piller les ressources des pays les plus pauvres, reçu par tous les dictateurs corrompus prêts à signer des contrats, orchestrant des suppressions de postes.

Nous on pense surtout à tous ceux qui, chaque jour, sont victimes de leur travail, ceux d’AZF comme ceux qui, aujourd’hui encore, meurent à petit feu, victimes de l’amiante ou d’autres maladies professionnelles.


21 octobre 2014

Le nombre de personnes ne bénéficiant pas d’une mutuelle santé augmente. Elles seraient 3,3 millions, 500 000 de plus entre 2010 et 2012. Faute de moyens, elles renoncent à se rendre chez le dentiste, l’ophtalmologue ou le gynécologue.

Sans une contre-offensive du monde du travail, cette situation ne peut que s’aggraver encore. Car le patronat veut baisser les salaires, les indemnités chômage et les pensions de retraites. Quant au gouvernement, qui est aux petits soins avec le patronat, il s’apprête à faire des milliards d’économies sur les services de santé.

C’est tout l’inverse qu’il faudra imposer.


21 octobre 2014

Ce lundi, la Banque Centrale Européenne a ajouté une nouvelle forme de cadeau aux banques. Celles-ci peuvent désormais se débarrasser encore plus facilement de certains titres financiers dont elles ne veulent plus, en les échangeant contre des prêts à un taux de 0,05%.

À entendre le directeur de la BCE, ce serait là des outils facilitant la reprise économique. Mais les sommes distribuées aux banques ne se traduisent pas en investissements dans la production et finissent dans la spéculation bien plus rentable et plus rapidement.

Loin d’alléger la crise, cette politique ne fait que la rendre plus menaçante.


21 octobre 2014

L’Association des « investisseurs » en capitaux dans les pays émergents, affirme que l’Afrique est arrivée en tête des régions les plus attractives en 2013, devant le Brésil et l’Asie du sud-est. Plus de 80 milliards de dollars y ont été investis en 2014.

Des investissements qui n’amélioreront en rien le sort des populations. Mais les vautours de la finance, en premier lieu français, attendent, eux, un retour sur investissement supérieur à 20% pour 2014.
L’Afrique noire est déchirée par les guerres et les épidémies. Cela n’arrête pas les appétits de profits des Bolloré, Bouygues et autres de Wendel.



Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe