photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
21 novembre 2014

Plusieurs magasins franchisés Leclerc sont accusés d’avoir embauché des chômeurs, entièrement payés par Pôle emploi, sous couvert d’une formation censée déboucher sur un CDI. En guise de formation, les futurs embauchés faisaient tout le travail du ménage à la mise en rayon. À l’issue de ce « contrat » beaucoup ont été licenciés.

Leclerc est aujourd’hui pris la main dans le sac, mais d’autres enseignes, comme Intermarché dans la région Rhône-Alpes, ont profité du même type de dispositif pour exploiter gratuitement des travailleurs avec la complicité de Pôle emploi et des Régions.

Des travailleurs victimes de ces méthodes crapuleuses attaquent Leclerc aux prud’hommes. C’est bien le moins : Leclerc doit payer !


21 novembre 2014

Devant une commission de l’Assemblée nationale, Macron, le ministre-banquier a dit qu’il voulait encore accroître la flexibilité et réduire les compensations pour les salariés, ce qu’il appelle « faire respirer » les 35 heures.

Gattaz s’est contenté d’un sobre « …sur le fond on est en phase », alors que du côté du gouvernement on est un peu gêné aux entournures : « c’est un peu gênant d’en parler publiquement » a-t ’on entendu.

La réalité est que ces larrons préparent de connivence de nouvelles attaques contre les conditions de travail. Les travailleurs doivent se préparer à y répondre.


21 novembre 2014

En Italie, la cour de cassation a annulé la condamnation du milliardaire suisse Schmidheiny à 18 ans de prison. Lors des précédents procès, cet ancien dirigeant d’Eternit, la firme de l’amiante, avait été reconnu responsable de la mort de près de 3000 personnes en Italie.

Les faits sont désormais prescrits. Ainsi dans cette société, les tueurs quand ils sont riches ont les moyens d’échapper à leurs crimes en toute légalité. Les salauds meurent souvent sur leur matelas …de fric.


21 novembre 2014

Au terme de négociations entre le gouvernement français et le laboratoire Gilead, le médicament Sovaldi, destiné à traiter l’hépatite C, coûtera « seulement » 41 000 euros par patient, au lieu des 56 000 demandés au départ. Il en coûtera ainsi un milliard d’euros par an à l’Assurance maladie pour rembourser ce médicament.

Qu’est-ce qui justifie un prix aussi élevé ? Pas le cout de fabrication du médicament, qui ne représente qu’une centaine d’euros. Gilead met en avant le « coût de développement »… Mais celui-ci, grâce au « Crédit impôt recherche » et aux « pôles de compétitivité », est largement financé par la collectivité.

Le cours de l’action en bourse du laboratoire Gilead a bondi de près de 70 % en un an… les caisses de l’Assurance maladie se vident, mais les coffres du labo se remplissent !


20 novembre 2014

Interviewé par le journal « L’Usine nouvelle », le maire PS de Lyon, Gérard Collomb, propose d’introduire une période d’essai de 2 à 3 ans pour le CDI. Une proposition qui s’inscrit dans toute une campagne pour préparer la suppression du CDI comme le réclame le patronat. Les patrons veulent des salariés corvéables et jetables selon leur bon vouloir.

Mais ils pourraient tomber sur un os, comme en 2005, lorsque Villepin avait tenté de mettre en place le CPE, un contrat prévoyant - déjà - une période d’essai de 2 ans. En descendant massivement dans la rue, la jeunesse avait envoyé valser ledit CPE. Un exemple à suivre.


20 novembre 2014

Pour protester contre des moyens matériels et humains insuffisants et des records de précarité, les enseignants de Seine-Saint-Denis sont en grève ce jeudi 20 novembre.
Les coupes budgétaires frappent de plein fouet ce département qui doit compenser plus que d’autres le chômage, la pauvreté et le fait que beaucoup d’élèves n’ont pas le français comme langue maternelle.

Mais la feuille de route des dirigeants PS au pouvoir – y compris ses élus de Seine-Saint-Denis- c’est de réserver tout l’argent pour aider le patronat. L’éducation de la jeunesse passe après, bien après.


20 novembre 2014

Selon l’Observatoire du service public, un cinquième de l’eau potable se perdrait dans les canalisations avant d’arriver aux usagers à cause du délabrement du réseau de distribution.

L’ Observatoire demande aux collectivités locales d’investir davantage… Mais trois quarts de la distribution est entre les mains de trois grands groupes : Suez Environnement, Véolia Eau et la Saur, qui ont fait leur fortune sur le dos des usagers. Les profits de Suez Environnement, par exemple, ont triplé en 2013. Ces compagnies empochent et ont laissé le gâchis grossir.

Pourtant tout laisse craindre que les collectivités soient amenées à leur verser de nouvelles subventions, qui risquent d’être un puits sans fond... une fois de plus.


20 novembre 2014

Depuis 2008, le nombre de travailleurs n’ayant pas trouvé d’emploi depuis plus d’un an a augmenté d’un demi-million. Ce sont alors les minimas sociaux avec lesquels ils doivent survivre. Pour ces ménages, chaque euro dépensé est pesé. On renonce aux soins quand on est malade, et les dépenses pour s’alimenter sont réduites.

Et les porte-paroles du patronat osent parler d’une reprise… prochaine !


19 novembre 2014

Appliquant une proposition réclamée par le Front national, la nouvelle maire UMP de Brignoles, dans le Var, vient de supprimer le plat de substitution au porc à la cantine ainsi que la modulation du prix des repas en fonction du quotient familial. Quelque 300 enfants ont ainsi dû quitter la cantine.

Ces mesures sont dénoncées par l’opposition de gauche. Mais à Brignoles, cette même gauche s’était retirée au 2ème tour des municipales pour faire barrage au FN.

On peut mesurer l’efficacité d’un tel barrage.


19 novembre 2014

Le nombre de SDF a augmenté de 44% en 11 ans d’après l’Insee. Ils seraient au moins 112 000 dont 31 000 enfants dormant dans la rue, les jardins, les squats. Et le chiffre ne tient compte que des grandes villes. Bien qu’à la rue, près d’un quart d’entre eux ont un travail, mais un salaire trop faible pour accéder à un logement.

Pendant ce temps, les promoteurs immobiliers se demandent que faire des bureaux neufs vacants mais ne construisent pas les logements nécessaires car ils ne sont pas sûrs de réaliser assez de profits. Tel est le lamentable résultat d’un système fondé sur le profit.


19 novembre 2014

Tandis que le gouvernement cherche à culpabiliser les bénéficiaires des aides sociales afin de réduire leurs droits ; tandis que les députés votent le croisement des fichiers afin de détecter des éventuels petits fraudeurs, ce sont 9,9 milliards d’euros d’aides sociales diverses qui ne sont pas versées à leurs bénéficiaires chaque année.

Selon l’observatoire Odenore, la moitié des bénéficiaires potentiels du RSA n’y ont par recours. Un ayant droit sur quatre (soit 1,5 million de personnes) à la CMU n’en profite pas, par ignorance ou à cause de la complexité des démarches.

Le voleur c’est l’État, qui ne permet pas à tous ces travailleurs de bénéficier de leurs droits… mais qui permet au patronat de ne pas verser 25 millions d’euros de cotisations dues à la Sécu.


19 novembre 2014

Le PS avait dénoncé en 2011 la dureté de la loi Besson sur l’immigration. Au gouvernement, il aggrave les conditions de rétention des étrangers. Plus de 50 000 d’entre eux ont été éloignés de force en 2013, un record. La détention administrative, censée être l’exception, est devenue un instrument banal de procédure. En métropole, plus de la moitié des retenus ont été expulsés avant d’avoir pu s’expliquer devant un magistrat ; outre-mer, le chiffre est de… 99 %. Des milliers de personnes ont été enfermées dans les locaux de la police, sans aucun accès à un avocat ou à un médecin, dont des centaines d’enfants, ce qui est illégal.

À plat ventre devant les puissants, le gouvernement PS se montre intraitable envers ceux qui fuient la misère ou les guerres.


19 novembre 2014

À cause de l’augmentation des prix et des impôts, mais aussi du blocage des salaires, il manquerait 578 € chaque mois aux habitants de ce pays pour vivre correctement. C’est ce qu’affirme une enquête de Sofinco, la filiale du Crédit agricole spécialisée dans le crédit à la consommation. Ce qui inquiète le Crédit agricole, c’est que nombre de clients potentiels remettent leurs projets à plus tard et du coup n’empruntent pas.

Mais constater n’est pas résoudre. La banque n’a pas l’intention d’augmenter les salaires de ses propres employés..... Hormis celui de son PdG dont la rémunération a augmenté de 31% en 2013.


18 novembre 2014

La découverte que l’un des bourreaux des otages de l’Etat islamique est un jeune normand converti à l’islam radical a provoqué la stupeur.

Que des milliers de jeunes européens – dont plus d’un millier de français – qui ont grandi dans des milieux pas spécialement défavorisés, puissent s’engager volontairement dans ces groupes qui imposent la barbarie aux populations sous leur contrôle, juge cette société. Celle-ci n’a d’autre idéal à offrir que le chômage et la misère pour les uns, l’individualisme, le fric et le mirage d’une réussite mesurée à l’aune de son compte en banque pour d’autres.

L’humanité a pourtant un autre avenir possible et souhaitable, basé sur les formidables moyens de production et les capacités scientifiques déployés à l’échelle de la planète. S’engager pour cet avenir où les valeurs ne seront pas l’argent, le pouvoir de dominer et d’exploiter, voilà une perspective que nous, communistes, proposons à la jeunesse !


18 novembre 2014

L’engrenage de la violence se poursuit à Jérusalem. Quatre Israéliens viennent d’être tués dans une synagogue. Cet acte ignoble se voulait une réponse à la mort d’un chauffeur de bus palestinien. De son côté la police israélienne interdit l’accès des Palestiniens à l’esplanade des mosquées au cœur de la vieille ville, entretenant les tensions... Tensions exacerbées depuis les bombardements meurtriers de cet été sur Gaza.

Tant que l’État d’Israël ne cessera pas la colonisation et l’expropriation des terres palestiniennes, tant qu’il continuera d’enfermer tout un peuple dans ce qu’on peut qualifier de véritable prison à ciel ouvert, la population israélienne ne pourra pas vivre en paix.



Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe