Contre la corruption, il faut la transparence et le contrôle de la population

Brève
06/12/2012

L'organisation Transparency International a présenté son rapport annuel sur la « perception de la corruption ». Dans ce document, qui s'intéresse surtout aux institutions publiques, la France se situe à la 22ème place mondiale et au neuvième rang européen des pays perçus comme les moins corrompus. Quand on voit les affaires et les scandales qui éclatent, cela n'est pas surprenant. Encore qu'on ne sache pas tout, ni en France ni ailleurs.

Mais compte-t-on dans la corruption les agissements des Mittal, Dassault, Bouygues,Bolloré et quelques autres, qui ont construit leur fortune et l'ont consolidée, aux crochets de l'État, en toute légalité ?