Coup d’État militaire en Égypte

Brève
04/07/2013

Après plusieurs jours de manifestations qui demandaient le départ du président islamiste Mohammed Morsi, celui-ci a finalement été destitué par l'armée.

L'état-major se retrouve à exercer de nouveau directement le pouvoir. Pour la population laborieuse égyptienne, il n'y a rien à espérer de bon de la part de l'armée. Ses dignitaires, qui prétendent parler aujourd'hui au nom du peuple, appartiennent au cercle des privilégiés qui vivent en s'accaparant les richesses du pays aux dépens de la majorité de la population. Et l'armée a montré, dans le passé y compris récent, qu'elle était une force de répression redoutable contre les opposants.

L'armée ne pourra que perpétuer la dictature politique et sociale qui opprime les classes populaires égyptiennes.