Hypocrisie face au drame du chômage

Brève
18/02/2013

Plusieurs travailleurs au chômage, désespérés, se sont immolés ou ont tenté de le faire ces derniers jours. Les politiciens au pouvoir ont tenu à communiquer leur "émotion". Mais ce sont eux qui laissent le patronat pousser vers le chômage et la misère plus de 1 000 salariés chaque jour.

Le fléau du chômage peut être combattu. À condition d'interdire les licenciements et d'imposer aux patrons la répartition du travail entre tous sans perte de salaire.