Italie : mort d’un vieux renard de la politique

Brève
08/05/2013

Giulio Andreotti, cet homme politique italien qui vient de mourir ces jours-ci, était un pilier du parti de droite Démocratie Chrétienne et détenait le record de la longévité politique. Sept fois président du Conseil, vingt-cinq fois ministre, il a été de toutes les combinaisons politiciennes au service de la grande bourgeoisie italienne... Non sans s'y être un peu sali les mains au passage...

Berlusconi lui a d'ailleurs rendu hommage en tant que victime de la « diabolisation et de la persécution judiciaire ».... Entre autres surnoms, Andreotti était appelé le « Pape noir » pour ses liens supposés avec la loge P2 et ses accords avec la Mafia. Acquitté une première fois dans le procès de « collusion avec la mafia » en 1999, il bénéficia ensuite de la prescription des faits.

De quoi donner des idées à Berlusconi, qui cherche le moyen d'échapper aux trois procès dont il fait l'objet.