Le respect des droits d’une travailleuse, ça ne serait pas du luxe

Brève
03/12/2012

Une employée de la chaîne de parfumeries Sephora, filiale du groupe de luxe LVMH du milliardaire Bernard Arnault, va être sanctionnée par deux jours de mise à pied, sans salaire, pour avoir « tenté de voler »... une pince à cheveux. Son licenciement avait même été évoqué par la direction. Ayant oublié cet accessoire obligatoire pour des raisons d'hygiène, cette salariée l'avait emprunté dans la boutique puis avait oublié de le reposer.