Non aux contrôles au faciès !

Brève
04/07/2013

Treize personnes, d'origine et d'âge divers, ont attaqué en justice le ministère de l'Intérieur, mercredi 3 juillet, pour discrimination raciale, estimant avoir été victimes de contrôles de police au faciès.

Ces personnes sont soutenues par plusieurs associations qui ont rappelé que François Hollande avait promis durant sa campagne de lutter contre les contrôles abusifs. Mais, après son élection, cette proposition a été enterrée, rejoignant la liste des promesses non tenues...

Pourtant, le représentant de l'État n'a même pas nié le caractère « discriminant » de ces pratiques qui sont monnaie courante, se contentant d'affirmer qu'elles sont « légales »...