Pour les patrons du CAC 40, c’est la crise… de foie

Brève
12/12/2012

Pendant que la pauvreté explose, la rémunération des patrons du CAC 40 a augmenté de 4 % en 2011, avec une rémunération annuelle moyenne de 4,4 millions d'euros. Avec 19 millions d'euros, le PDG de Publicis Groupe arrive en tête du palmarès, suivi de Carlos Ghosn, le PDG de Renault, avec 13 millions d'euros, puis des dirigeants de Dassault, LVMH, et L'Oréal...

Des PDG bien gavés, cela signifie des actionnaires repus. Voilà beaucoup de gras dans lequel il faudrait tailler pour «améliorer la compétitivité», comme ces gens-là le réclament à longueur de journée.