Prendre aux pauvres pour donner aux riches (air connu)

Brève
12/12/2012

Le journal Les Echos, pourtant favorable au patronat, le reconnaît : les entreprises vont profiter des réformes fiscales, dont le crédit d'impôt, tandis que les particuliers paieront 20 milliards d'impôts supplémentaires en 2013. Avec la hausse de la TVA, les taxes sur le tabac et la bière ou même la re-fiscalisation des heures supplémentaires, les plus modestes ne seront pas épargnés.

Taxer les classes populaires pour arroser le patronat, c'est la « rigueur juste » selon Hollande !