photo site national ligne
hebdomadaire ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
enveloppe
fin des menus
imprimante
vendredi 11 janvier 2013
Triple assassinat politique en plein Paris

Trois militantes du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, dont Sakine Cansiz, l’une de ses co-fondatrices, ont été assassinées jeudi en plein Paris. Le PKK, parti nationaliste kurde, est interdit en Turquie. Son principal dirigeant, Öcalan, est emprisonné à vie et ses militants sont pourchassés et fréquemment torturés dans les geôles de ce pays.

On ignore à cette heure qui sont les commanditaires de ce triple assassinat. Mais les services secrets turcs sont soupçonnés. Valls et Hollande ont dénoncé la barbarie de cet assassinat politique « horrible ». Mais cet acte été commis sur le territoire français. Ce qui rend le gouvernement français responsable sinon « complice », comme l’ont clamé les centaines de manifestants kurdes rassemblés hier à Paris.

Complice, l’État français l’est, au moins de façon indirecte, par sa complaisance vis à vis du gouvernement turc.




 
Adresser toute correspondance à Lutte Ouvrière - BP233 - 75865 Paris Cedex 18
Lutte Ouvrière c/o Editions d'Avron, 6 rue Florian, 93500 Pantin - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe - enveloppe