Sarkoshow, pour les milliardaires

Lors de son interview télévisée, toujours caractérisée par son autosatisfaction inébranlable, Sarkozy a annoncé la suppression de l'ISF. Un cadeau de 3 à 4 milliards d'euros aux plus riches.

Comme par ailleurs, dans cette même interview, il s'est vanté, grâce à sa réforme sur les retraites, d'avoir volé 42 milliards aux futurs retraités, l'addition de ces deux chiffres, parmi d'autres, suffit à montrer au profit de qui gouverne Sarkozy.

Haïti, la population supporte seule toutes les calamités

L'épidémie de choléra qui sévit en Haïti prend de l'ampleur. Il y a déjà eu plus de 1000 victimes et plus de 14 000 personnes ont été hospitalisées. Une responsable de Médecins sans Frontière explique: « L'épidémie ne fait que commencer [dans les plus grandes villes du pays] et on est déjà débordés. »

Plus d'un million d'Haïtiens vivent dans les camps de réfugiés, sans compter tous ceux qui vivent dans les bidonvilles. Et face à la colère populaire, la réponse a été les tirs des casques bleus de l'ONU qui ont fait des morts.

Alors qu'après le tremblement de terre de l'an dernier, les médias ne cessaient de répéter que des sommes considérables avaient été récoltées (près de 10 milliards de dollars). Qu'est devenu cet argent ? À quoi a-t-il servi ? Qui en profite ?

Logement : l’urgence sociale

D'après la Fondation Abbé-Pierre, 3,5 millions de personnes sont SDF ou vivent dans des logements surpeuplés, sans chauffage ou sans toilettes. Et, toujours selon cette association, 6,6 millions de personnes, qui cumulent les impayés de loyers ou de facture d'électricité, peuvent se retrouver à la rue du jour au lendemain.

En matière de logement, ce que les gouvernements successifs ont fait ou même simplement promis de faire est dérisoire face à l'ampleur des problèmes. C'est un plan de création d'au moins un million de logements par an qu'il faudrait, en s'attaquant à tous ceux qui font des profits sur le logement : les banques, les groupes du bâtiment, les promoteurs et tous les spéculateurs.

Malgré la crise, les profits sont plus que jamais au rendez-vous

Les groupes du CAC 40, les 40 plus importantes sociétés françaises, prévoient de réaliser plus de 84 milliards d'euros de profits en 2010. Un chiffre en nette hausse, supérieur de 90 % à celui de 2009, et qui se rapproche de leur meilleur chiffre, 101,4 milliards d'euros, atteint en 2007.

Deux années après la crise bancaire, la remontée des profits des sociétés du CAC 40 s'explique très simplement : par les réductions d'effectifs et les économies de salaire réalisées.

Qui trinque ?

Le record mondial de vente aux enchères d'une bouteille de vin a été battu à Genève : une bouteille de Bordeaux est partie à 304 375 dollars (223 967 euros) ! A ce prix ce vin ne sera jamais dégusté. Le prix de cette bouteille est purement spéculatif. Une spéculation qui a de quoi donner la gueule de bois.

On ne saura pas quel goût il a, mais le prix donne la nausée.

Avant tout, la santé… des profits

Le médicament Mediator, un médicament utilisé dans la lutte contre le diabète et aussi comme coupe-faim, serait responsable de 500 à 1000 morts en France depuis sa mise en service. Dès 1997 il était interdit aux États-Unis puis dans de nombreux pays d'Europe. Mais il a fallu attendre novembre 2009 pour que les autorités sanitaires françaises le retirent du marché.

On peut s'interroger sur les raisons qui ont incité les autorités médicales à laisser faire.

La face cachée du prétendu « monde libre »

Un rapport du gouvernement américain, tenu secret depuis 5 ans, pointe l'utilisation d'anciens nazis par la CIA après la Seconde Guerre mondiale. Accueillis sur le territoire des États-Unis en toute connaissance de cause, ils auraient été près de 10 000.

Bien que les livres d'Histoire continuent d'expliquer que la guerre 39-45, c'était la lutte de la démocratie contre le fascisme, les dirigeants américains n'ont pas hésité à recycler des dignitaires nazis dans les services secrets, mais aussi dans l'industrie d'armement ou l'aérospatiale. Ce fut le cas, par exemple, du fameux von Braun, inventeur des premiers « missiles » allemands pendant la Seconde Guerre mondiale avant de travailler à la mise au point des fusées américaines.

Pour connaître les véritables agissements des États des grandes puissances, il ne faut surtout pas se fier à ce qu'elles disent d'elles-mêmes !

La misère des enfants

Un rapport de l'organisme d'État chargé de défendre les droits des enfants, vient souligner la misère dans laquelle vivent plus de deux millions d'enfants de famille pauvres en France : mal-logement, mauvaise alimentation entrainant l'obésité, dégradation de la santé. Certains experts cités comparent cela avec « les effets d'une guerre ».

Le terme est juste. C'est bien une véritable guerre aux classes populaires que mènent la bourgeoisie et les gouvernements à son service.