L'augmentation du SMIC

Le gouvernement a fait appel à un groupe d'experts pour prendre une décision concernant l'augmentation du SMIC. Bien évidemment ces derniers se prononcent contre « un coup de pouce », c'est-à-dire une augmentation de 14 centimes par heure, soit un euro par jour !

Voilà bien des experts à qui on devrait faire ravaler leur mépris des travailleurs !

Une fois encore, records attendus aux Restos du coeur

La « campagne » 2010 des Restos du cœur démarre aujourd'hui. Il ne fait de doute pour personne que le triste record des repas servis à des gens démunis de tout sera, encore, en augmentation. Mais celle de cette année pourrait être bien plus forte encore - car la crise est passée par là, avec ses dizaines de milliers de chômeurs qui arrivent en fin de droits et même son cortège de travailleurs pauvres, ceux qui travaillent mais que la rapacité des patrons empêche de se payer... ne serait-ce qu'à manger.

Sans eux, ça ne roule plus !

Une ligne supplémentaire du tramway de Toulouse devait être inaugurée en grande pompe. Pas de chance pour les organisateurs : les conducteurs se sont mis en grève pour une augmentation de salaire et l'inauguration a été annulée.

Eh oui : pour conduire un tramway, il faut des travailleurs. Et si ces travailleurs décident qu'ils ont le droit d'être payés correctement, il n'y a plus de tramways.

Vive la grève !

Une rareté climatique ingérable ?

Un phénomène incroyable s'est produit hier, qui a complètement pris de court les services de l'État : il est tombé de la neige, à deux jours de décembre. Des milliers de familles se sont retrouvées sans électricité par -2°, des centaines de routes n'ont pas été dégagées ni salées...

Les milliers de suppressions de postes chez EDF ou dans les services qui ont en charge l'entretien des routes sont, évidemment, plus à mettre en cause que les aléas climatiques.

Révoltant

Un SDF de 78 ans a été retrouvé mort de froid à Ivry-sur-Seine.

78 ans, vivant dans la rue, mort dans la rue. Une situation qui alimente la révolte.

Riches... et chouchoutés

L'information révélée hier sur les ménages touchant plus de 11 000 euros par mois et habitant en HLM en a fait ressortir une autre, plus discrète : en février dernier, deux députés UMP ont fait passer un amendement pour plafonner les surloyers imposés à ceux qui habitent en HLM et qui touchent plus du double des ressources maximales autorisées. Le plafond a été fixé à... 21 euros par mètre carré. Il ne faudrait pas que des gens qui gagnent 10 fois le Smic payent trop cher, tout de même !

Les privilégiés sont bien protégés.

Gel du salaire des fonctionnaires aux États-unis

Obama vient d'annoncer qu'il voulait geler les salaires des fonctionnaires fédéraux pour deux ans afin de réduire le déficit budgétaire. Décidément l'internationale des politiciens au service des financiers fonctionne bien. Dans tous les pays ils prennent les mêmes mesures pour faire payer à la population les frais de leur « sauvetage des banques » qui n'a rien sauvé si ce ne sont les profits des capitalistes.

Partout les mêmes problèmes ? Alors, il faudra partout les mêmes luttes.

Infâme et hypocrite

Des préfectures (Calvados, Haut-Rhin, Yonne) ont donné pour consigne d'exclure des hébergements d'urgence les sans-papiers, ce qui revient à les renvoyer à la rue, sous prétexte qu'ils occupaient la place d'autres.

Le secrétaire d'État au logement Benoît Apparu prétend que ce sont des initiatives locales et que l'affaire, après qu'il a appelé les trois préfectures concernées, est réglée. Mais en Gironde par exemple, il a fallu une condamnation en justice pour que la préfecture accepte l'hébergement des familles de demandeurs d'asile, restées pendant des semaines sous des tentes à Bordeaux, familles qu'elle vient juste de remettre à la rue.

Non, ce ne sont pas des initiatives locales des préfectures, mais bien la suite d'une politique xénophobe et anti-pauvres.