La saignée dans l’Éducation nationale continue

Alors que 66 000 postes ont déjà disparu depuis 2007, 16 000 suppressions de postes sont prévues pour la rentrée 2011. Le ministère de l'Éducation nationale annonce que 9 000 postes d'enseignants seront supprimés dans le primaire...alors qu'il y aura 8 900 élèves en plus, et que 4 800 postes d'enseignants et 600 postes administratifs seront supprimés dans le secondaire..... alors qu'il est prévu d'accueillir 48 500 élèves en plus.

Classes fermées, augmentation des effectifs, baisse du nombre d'intervenants auprès des élèves, telle est la logique du gouvernement dont le but clairement affiché est de faire des économies sur les services publics. Mais qui a profité, et va profiter de ses économies ? Les riches !

Pour protester contre ce « budget de pénurie », une journée nationale de mobilisation est prévue le 22 janvier 2011.

Alcatel paye son droit à corrompre

La firme Alcatel-Lucent a été condamnée aux États-Unis à payer une amende de 137 millions pour corruption - elle avait généreusement « arrosé », au début des années 2000, des dirigeants politiques du Costa Rica, du Honduras ou de Taïwan, pour récupérer des marchés de téléphonie mobile.

Le paiement de l'amende met fin à toutes les poursuites. Ce qui veut dire qu'Alcatel, comme toutes les multinationales de son espèce, va pouvoir... recommencer à verser des pots de vin.

Après le TGV, le TGL (train à très grande lenteur)

La SNCF s'était beaucoup vantée du record de vitesse atteint par le TGV-Est... elle se serait bien passée du record de lenteur qu'elle a battu le 26 décembre : 26 heures pour aller de Strasbourg à Port-Bou.

Ce type d'incident est la conséquence directe de la politique de la SNCF et de l'État : rendre la compagnie rentable à tout prix, supprimer des postes, « réorganiser » dans tous les sens, serrer les plannings des cheminots au point que ... ce qui devait arriver arriva : un conducteur ne pouvant se trouver en même temps à Lyon et à Belfort, il n'a pas pu prendre les commandes du train concerné.

Les privatiseurs de la SNCF n'ont, hélas pour eux, pas encore réussi à donner aux cheminots le don d'ubiquité.

Vers les 5 millions de chômeurs

Le chômage a encore augmenté en décembre : il y a 4,87 millions d'inscrits à Pôle emploi en métropole et dans les DOM, soit + 7% en un an. En 2007, Sarkozy promettait « 5% » de chômeurs ; en janvier 2010, il promettait une baisse imminente ; et en août, Lagarde annonçait la « stabilisation ».

En voilà deux qui pourraient s'ajouter à la liste des chômeurs sans qu'aucun travailleur ne verse une larme.

Afghanistan : c'est l'occupation militaire qui favorise les Talibans

Le bilan de l'intervention impérialiste en Afghanistan est catastrophique : milliers de morts civils, ravages économiques... Mais en plus, les Talibans, ces anciens alliés islamistes des États-Unis contre l'URSS, gagnent du terrain.

Les armées occidentales sont techniquement supérieures, mais elles apportent dans la pays la misère, l'occupation, l'oppression. Leur intervention non seulement ne fait pas reculer les Talibans, mais leur donne une aura de résistants.

Troupes impérialistes hors d'Afghanistan !

On n'est pas tous logés à la même enseigne

Une enquête vient de révéler que près de 40% des communes en France ne respectent pas la loi sur le logement social. Il est bien sûr choquant de voir ces communes riches préférer payer les dérisoires amendes imposées par l'État plutôt que de construire des HLM.

Mais cette responsabilité des collectivités ne doit pas masquer celle de l'État qui ne construit pas lui-même - alors qu'il manque au moins un million de logements actuellement - et qui envisage même de taxer encore plus les HLM.

C'est l'État qui devrait assumer cette tâche élémentaire qu'est le logement des travailleurs. Mais il préfère distribuer de l'argent, à milliards, aux banquiers et aux industriels.

Les valeurs sûres du capitalisme

L'année 2010 s'avère très lucrative pour certaines entreprises du CAC 40. Les groupes de l'aérospatial et de l'armement ont réalisé de juteuses affaires, tels Safran (profits en hausse de 96% sur un an) ou EADS (+27,7%). Les groupes de luxe comme LVMH (+60,4%) ou PPR-Gucci (+42 %) ne sont pas en reste.

Ainsi malgré la crise et ses millions de chômeurs, la vente d'avions civils ou militaires, la vente d'armes ou de produits de luxe se portent comme un charme.

Tout un symbole.

Le Figaro fait un pas vers la compréhension du monde

Le Figaro s'indigne encore que les grèves de l'automne aient coûté de l'argent à Total : 150 millions estimés - on se demande par qui et comment. Mais même avec 150 millions de pertes, sur 15 milliards de bénéfices, Total n'est pas encore sur la paille.

C'est une réalité en tout cas : les grèves coûtent de l'argent aux capitalistes, car c'est le travail des ouvriers qui leur en rapporte le reste du temps. Encore un effort, et le Figaro va comprendre les mécanismes de l'exploitation.