Circulez, y a rien à louer

La police vient d'expulser les militants de « Jeudi Noir », une association qui occupait depuis plusieurs semaines un immeuble de bureaux parisien vide appartenant à Axa.

Trois millions de gens sont logés dans des conditions indignes, lorsqu'ils le sont. Il existe des milliers d'immeubles vides, que des propriétaires, souvent très riches, refusent de louer pour des raisons financières ou spéculatives.

Entre les propriétaires réticents et ceux qui, comme Jeudi noir, veulent attirer l'attention sur le problème du mal-logement, le choix des matraques gouvernementales a été vite fait.

La chasse aux électeurs lepénistes est ré-ouverte

Sarkozy vient de lancer un « débat » sur la place de l'islam en France. On va entendre de nouvelles diatribes contre les minarets, les prières dans la rue, etc. Pour les clochers et autres processions, en revanche, pas de problème pour ces gens-là. Comme avec le débat sur l'identité nationale, ce que visent en réalité Sarkozy et l'UMP, ce sont les électeurs lepénistes. Ils étaient parvenus à en prendre à Jean-Marie Le Pen en 2007, Ils aimeraient les conquérir de nouveau en 2012.

D'ou ces querelles de chiffonniers, entre la droite extrême et l'extrême droite, autour de la même poubelle. Travailleurs de tous les pays unissons nous, pendant que nos ennemis s'entredéchirent.

Salaire, SMIC ou pas, ça ne fait pas le compte

Même payé « dans les règles », le SMIC est très loin de suffire pour vivre convenablement, et plus généralement c'est le niveau de l'ensemble des salaires qui n'est pas acceptable. D'autant moins que les augmentations proposées à l'occasion des négociations annuelles dans les entreprises sont ridicules, nettement inférieures à l'augmentation des dépenses qui pèsent sur les salariés.

Pas dupes du baratin patronal sur l'impossibilité de faire plus en matière salariale, les travailleurs d'un certain nombre d'entreprises, entre autre celles qui, figurant au CAC 40, annoncent de très bons résultats pour 2010, débrayent pour faire savoir que, pour eux, ça ne fait pas le compte...

Carrefour pris la main dans le sac

Carrefour faisait les poches aux travailleurs : dans plusieurs de ses magasins, le SMIC n'était atteint qu'en incluant une prime pour les temps de pause. Après des années de procédure, la Cour de Cassation vient de donner raison aux travailleurs et aux syndicats qui avaient porté plainte contre l'entreprise. Carrefour est donc déclaré coupable, puisque le travail n'était même pas rémunéré au minimum légal. Voilà qui va, espérons-le, inciter ses dirigeants à reculer et mieux rétribuer les salariés.

Les miettes et le gros gâteau

On parle beaucoup des salaires des PDG du CAC40, qui ont approché, en moyenne, les un million d'euros en 2010. Petits joueurs ! Les mêmes entreprises du CAC40 ont versé 39 milliards d'euros, soit mille fois plus, à leurs actionnaires au cours de la même période.

Histoire qu'on sache bien qui sont les valets, aussi dodus soient-ils, et qui sont les maîtres.

Les truqueurs

Accueillant le prochain Euro 2012 de football, l'Ukraine a réalisé des clips pour vanter les charmes du pays et attirer les touristes. Or, dans celui qui montre la ville de Kharkov, les cinéastes ont effacé par un trucage la statue de Lénine située en plein centre-ville.

Officiellement, il s'agit de ne pas montrer d'images politiques. Ben voyons ! Quand au début de chaque match, on diffuse à pleins décibels les hymnes nationaux, qu'est-ce donc, sinon de la politique qui ne dit pas son nom ?

Qu'ils effacent donc toutes les statues qu'ils veulent de leurs films ; l'idéal communiste, celui qui proclame l'internationalisme face aux chauvinismes qui se déchaînent, n'est pas près de s'effacer.

La clinique traite mieux ses actionnaires que ses patientes

Une jeune femme a passé six mois avec une paire de ciseaux dans le ventre. Cette paire avait été « oubliée » par un chirurgien de la clinique privée Natecia (groupe Noalys) à Lyon. Quand la patiente s'est plainte de douleurs répétées, la clinique l'a envoyée sur les roses. Puis, quand le ciseau a commencé à sortir par le nombril, elle est retournée vers la clinique, qui l'a encore fait poireauter trois jours, avant d'opérer pour enlever les ciseaux.

Ulcéré par une telle désinvolture, le couple porte plainte contre cette clinique, plus pressée d'empocher ses bénéfices que du suivi de ses patientes.

Florence Cassez et Salah Hamouri

Le gouvernement français et Sarkozy s'agitent, pour le moins maladroitement, autour du cas de Florence Cassez, une Française condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour un crime qu'elle a toujours nié. Il y a un an, ils s'agitaient pour Clotilde Reiss, alors incarcérée en Iran.

En revanche, pas un mot pour Salah Hamouri. Ce jeune Franco-Palestinien qui soutient la cause des Palestiniens , croupit dans les geôles israéliennes depuis 6 ans. Son crime ? Il n'a ni tué ni attenté aux jours de quiconque, mais il est accusé d'un complot en vue de l'assassinat d'un rabbin. Il n'y a pas de preuves, seulement des aveux obtenus en échange d'une réduction de peine.

Et là, les autorités françaises ne lèvent pas le petit doigt.