Envolée des prix des grands crus : une bulle dans le pinard ?

Près de 1000 euros la bouteille pour un Saint-Émilion château-ausone, 550 euros pour un mouton-rothschild, les primeurs des grands crus de Bordeaux battent cette année des records historiques. Après le millésime 2009 qui avait été fameux, le millésime 2010 atteint des prix exceptionnels. Les capitalistes ne savent pas quoi faire de leurs capitaux, et certains spéculent sur les grands crus.

Mais déjà la profession s'alarme. N'ont ils pas été trop loin ? Arriveront-ils à écouler leurs stocks à des prix si délirants?

Comme dans toutes les opérations spéculatives, il y en a qui vont peut-être boire le bouillon. On ne va tout de même pas trinquer à leur santé...financière.

Chassez ces enfants de chômeurs que je ne saurais voir

La mairie de droite de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) et un certain nombre d'autres communes interdisent leurs cantines aux enfants dont les parents n'ont pas de travail.

La guerre aux pauvres atteint parfois des sommets

Eva Joly, match vraiment nul. La balle au centre

Eva Joly l'a emporté contre Nicolas Hulot lors de primaire d'Europe Ecologie- Les Verts. L'animateur de TF1 aurait payé sa proximité avec Borloo. En 2009, Eva Joly, elle, voulait s'allier à Bayrou. Ouf, ça change tout !

Lourd bilan de la politique de Sarkozy en matière de sécurité

Alors que Sarkozy en fait un argument de campagne, la Cour des comptes vient de rendre un rapport négatif sur le bilan de la lutte contre l'insécurité. Elle souligne les moyens en moins, les effectifs qui diminuent et les actes de violence qui globalement augmentent. Cela fait hurler les députés UMP et Claude Guéant.

Ce scandale s'inscrit dans un scandale plus général : les économies faites sur les services publics qui enfoncent la société dans la pauvreté. Cest le chômage qui crée l'insécurité pour tous les salariés. Les actes de violence sont un des aspect de cette dégradation.

Commissions bancaires : le racket des banques continue

Les banques françaises vont être obligées de diminuer les commissions qu'elles prélèvent sur tous les achats par carte bleue et les commissions qu'elles se font payer entre elles quand un client utilise un GAB d'une autre banque que la sienne pour retirer de l'argent dans une billetterie. Les responsables assurent que celle-ci fera diminuer ces frais imputés aux particuliers. Comme rien n'est prévu pour les y obliger, il est permis d'en douter...

Les grandes entreprises payent moins d'impôts que les petites

Aujourd'hui, un rapport d'un député UMP montre que l'ensemble des entreprises du CAC40 payent, en proportion, nettement moins d'impôts que les petites. Sans parler de quatre groupes, dont Total, qui n'en payent pas du tout en France. Pendant des années une multitude de mesures ont été mises en place pour permettre ces allégements d'impôts, ces ristournes, ces aides... qui profitent surtout aux grands trusts.

Voilà qui explique, en grande partie, que ces grandes entreprises continuent, pendant la crise, à distribuer de copieux dividendes à leurs actionnaires.

Surendettement : ça continue à augmenter

Le nombre de ménages surendettés a augmenté d'au moins 12% en un an : la Banque de France avait recensé 900 000 dossiers de surendettement déposés au 1er décembre 2010 et s'attend à ce que ce chiffre dépasse le million à la fin de l'année. Et c'est sans compter tous ceux qui n'ont pas recours à cette procédure... Le phénomène touche de plus en plus de personnes âgées ne disposant pas d'une retraite suffisante pour vivre.

Le gouvernement dénonce la responsabilité des organismes de crédit. Certes. Mais c'est le gouvernement qui en réduisant les retraites, par exemple, condamne de plus en plus de gens à choisir entre la misère et les usuriers ! Ce qui se traduit souvent par les deux !

Fiscalité des entreprises : de l’argent, il y en a dans les caisses des entreprises !

La polémique actuelle sur la fiscalité des entreprises a amené les grands médias à rappeler comment un certain nombre de grandes entreprises déclarant des profits parviennent tout à fait légalement à échapper aux impôts : Total, par exemple, avec plus de 10 milliards d'euros de bénéfices, n'a pas payé le moindre centime d'impôt en France en 2010, à la différence de petits artisans qui en payent, eux, plus que la moyenne.

Et les politiciens, de droite bien sûr, mais aussi du PS, comme Manuel Valls, expliquent que les caisses de l'État sont vides et appellent les salariés à l'effort...