Indigne pour les mères

Reprenant les chiffres fournis par le gouvernement, le journal Le Parisien a calculé les pensions de retraite que devraient toucher les mères, selon la réforme. Si une mère, cadre supérieure, y gagnerait, en revanche les autres y perdraient de 50 euros à 300 euros par mois, selon les situations.

Édouard Philippe avait annoncé que « les femmes seront les grandes gagnantes de la réforme des retraites ». En fait elles seront perdantes, comme les autres catégories de salariés, et souvent plus encore.

Non, la prétendue réforme des retraites n'a qu'une destination valable : la poubelle.

Hausse inadmissible de l’électricité

Le 1er février, le tarif de l'électricité va augmenter de 2,4 %. La facture avait déjà augmenté de 5,9 % en juin et de nouveau de 1,23 % en août. En clair, les tarifs de l'électricité ont grimpé d'environ 10 % en moins d'un an.

On avait promis que la concurrence entre fournisseurs d'électricité allait faire baisser les prix. C'est un énorme mensonge. Et EDF fait toujours plus de bénéfices : 1,2 milliard d'euros en 2018, et depuis ça monte encore.

Bref, cette hausse est inacceptable.

Bonnes et mauvaises coupures ?

Des agents de l'EDF ont procédé à des coupures de courant de quelques heures dans des sites visibles (commissariats, tribunaux, centres commerciaux, aéroport d'Orly, etc.), mais de simples usagers ont aussi été touchés. Le Premier ministre en profite pour demander des sanctions.

Et si on ne l'a pas entendu sur les coupures pour impayés (572 000 en 2018, plus en 2019), et là, pas seulement pour quelques heures, c'est qu'elles ne frappent que les pauvres.

Une annonce… détonante

En un an, la grenade GLI-F4 a mutilé plusieurs manifestants. Pour faire de la com', Castaner vient d'annoncer le retrait « immédiat » de cette grenade... qui n'est plus achetée par le ministère de l'Intérieur depuis 2018 !

Mais la police l'utilise encore car elle en a en stock. Quant à la grenade GM2L qui remplace la GLI-F4, les manifestants sont prévenus : elle aussi est classée « matériel de guerre ».

Réforme des retraites : Édouard Philippe s'indigne qu’on le conteste

En répondant aux questions des sénateurs, le premier ministre s’est déchaîné contre ceux qui, dans le cadre de la mobilisation contre sa réforme des retraites, participent à des actions de blocage et de coupures d’électricité. Elles sont « parfaitement illégales et potentiellement dangereuses », d’après lui.

La loi que Macron, Philippe et leurs pareils défendent, c’est celle d’un système qui reconnaît le droit de priver des travailleurs d’une partie de leur retraite, de leur emploi ou de leur logement. Eh bien, cette loi là, les travailleurs ont bien raison de la contester !

Contre les suppressions d’emplois, prendre sur les profits

 

L'enseigne de prêt-à-porter C&A a annoncé la fermeture de 30 magasins en France pour 2020 avec plus de 200 suppressions d'emplois à la clé. Ces fermetures s’ajoutent aux 14 décidées l'année dernière.

C&A appartient à la famille néerlandaise Brenninkmeijer, dont la fortune dépasse les 30 milliards d'euros.

Largement de quoi maintenir les emplois menacés et les revenus de ceux qui ont permis à ce milliardaire d’amasser ces milliards !

Migrants : la politique du gouvernement dénoncée

Onze personnalités issues d’organismes liées aux droits des étrangers viennent de rendre un rapport sur l'immigration. Elles y dénoncent la politique du gouvernement, notamment le fait que moins de la moitié des demandeurs d’asile peut bénéficier d’un hébergement. Elles pointent les aberrations d’un système qui ne leur permet pas de travailler et donc de payer un loyer. La majorité des migrants doivent donc se tourner vers l’hébergement d’urgence, précaire et déjà saturé, et se retrouvent à vivre dans des campements, des squats ou dans la rue.

Mais ce gouvernement continue à envoyer sa police faire la chasse à ceux qu’il contraint à vivre dans des conditions indignes.

Attaque sur les retraites : les attaques se précisent

Des extraits d’une étude d'impact de la réforme des retraites, commandée par le gouvernement, montrent que l’âge pivot, avec son système de malus, diminuerait le montant des pensions. Cela confirme, s’il en était besoin, que le gouvernement, qui n’a pas renoncé à le réintroduire dans sa réforme, vise à réduire les retraites. .

D’après cette étude, en fonction de l'état des réserves financières et l'espérance de vie, cet âge pivot pourra atteindre assez vite 66, voire 67 ans. Ce qui est une façon de reculer l'âge de départ à la retraite et de pousser vers la misère les futurs retraités.

Alors, métro, boulot, caveau : toujours pas d'accord !