Brèves

Le gouvernement israélien veut morceler les Palestiniens

Brève
04/03/2009

Selon l'association israélienne « La Paix maintenant », le gouvernement israélien planifie la construction de nouvelles colonies juives en Cisjordanie palestinienne. Il y projette de faire construire 73 000 logements pouvant accueillir 280 000 habitants. Certaines de ces implantations couperaient la Cisjordanie en deux. L'existence de ces projets n'a pas été démentie par le gouvernement.

Le territoire que le gouvernement israélien réserve au peuple palestinien est déjà coupé en deux entre la Cisjordanie et la bande de Gaza. Le gouvernement israélien voudrait encore l'émietter un peu plus. Qui peut croire à la volonté du gouvernement d'Israël d'accorder un territoire, un pays aux Palestiniens ? Qui peut croire qu'il est sincèrement à la recherche d'une solution acceptable par les Palestiniens ?

50 millions de chômeurs en plus dans le monde en 2009 ?

Brève
04/03/2009

Comme conséquence de la crise économique, le Bureau International du Travail (BIT) prévoit, dans le pire des cas, 50 millions de chômeurs supplémentaires dans le monde en 2009. Le nombre de chômeurs atteindrait officiellement 210 ou 240 millions de personnes.

Chômeur... voilà le seul emploi d'avenir dans cette économie démente.

Amiante : les patrons veulent continuer à nous empoisonner

Brève
04/03/2009

La Commission européenne vient d'assouplir l'interdiction de l'amiante dans l'industrie. Des dérogations sont désormais permises sans limitation dans le temps.

L'amiante est responsable chaque année de 100 000 décès, mais il a fallu des combats innombrables pour la faire interdire en 2005, alors qu'on en connaît les effets dévastateurs depuis le début du XXème siècle.

Les responsables politiques européens sont beaucoup plus rapides pour servir les patrons que pour protéger les populations.

Un modèle de licencieur

Brève
04/03/2009

L'entreprise Continental qui prévoit de fermer son usine de Clairoix et de laisser sur le carreau plus de mille ouvriers est possédée pour moitié par une riche capitaliste loin de se trouver sur la paille.

Maria-Elisabeth Schaeffler est classée au 104e rang mondial avec une fortune personnelle de 8,5 milliards. Les origines de sa fortune remontent au rachat à bas prix pendant la Seconde guerre mondiale d'une entreprise détenue par un Juif exproprié. Depuis, cette fortune grandit par la rachat d'entreprises plus grandes et leur lessivage pur et simple.

Voici un beau spécimen parmi ceux qui dirigent le monde !

« Les cadres solidaires des grèves »

Brève
03/03/2009

Un article du journal Le Figaro rend compte d'un sondage réalisé auprès des cadres. Selon ce sondage, 58% des cadres "soutiennent les mouvements sociaux".

Le rédacteur de l'article semble surpris et même inquiet. Mais il n'y a rien d'étonnant à ce chiffre. Quel salarié, cadre ou pas, ne se sent pas menacé par l'avalanche d'annonces des suppressions d'emplois ?

La crise à au moins ce mérite : aider à faire comprendre que tous les salariés sont dans une même galère.

Menteurs, voleurs et exploiteurs

Brève
03/03/2009

L'usine Continental de Clairoix, dans l'Oise - la plus grosse entreprise privée de la région de Compiègne avec 1100 salariés - est menacée de fermeture pure et simple.

En septembre 2007, le patron avait forcé les ouvriers à accepter un retour aux 40 heures, au nom d'une « nécessité vitale » et sous prétexte, naturellement, d'éviter la fermeture. Quatorze mois plus tard, presque tous les intérimaires étaient licenciés, sur un total de 200. Et maintenant, c'est de nouveau la fermeture qui est évoquée.

Voilà qui montre une fois de plus ce que valent des promesses de patrons.

Nouveau lundi noir sur les places boursières

Brève
03/03/2009

Lundi 2 mars, les Bourses mondiales ont de nouveau dévissé (- 4,48% à Paris, - 3,5 % à New York, - 3,8% à Tokyo).

Les États déboursent des sommes astronomiques pour renflouer les banques. Cet argent continue d'alimenter la spéculation financière et au final, les Bourses continuent de plonger et les milliards, de partir en fumée.

La crise frappe durement les nantis

Brève
03/03/2009

Le patron du géant du BTP Eiffage, Jean-François Roverato, conscient que tout le monde doit faire des efforts face à la crise, a pris une mesure héroïque : baisser sa propre rémunération de 10%.

Avec un salaire qui n'atteindra que 4 400 euros par jour cette année, le voilà quasiment au bord de la misère. Ça va être dur.

La crise ? Quelle crise ?

Brève
03/03/2009

En février 2007, Christine Lagarde, actuellement ministre de l'Économie, expliquait qu'il n'y avait « pas de crise financière majeure à craindre ». En octobre 2008, en plein krach, elle qualifiait la crise de « simple parenthèse ». En novembre, elle déclarait tabler sur « 90 000 destructions d'emplois en 2008 ». Le 2 mars, elle en prévoit 300 000.

Comme quoi, il n'y a pas besoin d'avoir la moindre compétence pour être ministre de l'Économie - ou d'autre chose d'ailleurs, les ministres étant interchangeables.

Imprimer txt