Brèves

Cirque politicien autour de la taxe carbone

Brève
03/09/2009

La taxe carbone ne sera pas un nouvel impôt, expliquent sans rire les politiciens de la majorité, ce sera une « contribution climat-énergie » ! Après avoir été favorable à cette taxe, le PS y est maintenant opposé ; quant aux Verts, ils ne la trouvent pas assez élevée !

Qu'il faille lutter contre le réchauffement climatique, c'est certain. Il y aurait bien des progrès à faire, par exemple en obligeant les entreprises à réduire leurs émissions, ou encore en développant les transports publics comme alternative viable à la voiture. Mais la taxe carbone vise surtout à faire payer cette lutte aux usagers, les automobilistes en particulier - et ce sont les milieux populaires qui paieront le prix fort (quelque 300 euros par an). Les entreprises, elles, ont eu gratuitement des permis d'émissions massives de CO2. Alors, pas question de ce nouvel impôt !

Rentrée scolaire en berne

Brève
01/09/2009

C'est la rentrée scolaire, et pas spécialement sous de bons auspices. Alors que les effectifs des élèves augmentent en primaire (+17 000) et en collège (+16 000), le gouvernement continue de supprimer des milliers de postes : 13 500 en 2009, 16 000 en 2010, soit un total de 50 000 sur quatre ans (2007-2010). Pourtant, écoles, collèges et lycées ont un besoin cruel d'enseignants, de surveillants, d'infirmières, etc., en particulier dans les quartiers populaires. Or le nouveau ministre, Luc Chatel, qui fut DRH chez L'Oréal, annonce qu'il va « poursuivre les réformes ».

Alors souhaitons aux élèves, à leurs parents et aux personnels une bonne rentrée... de luttes pour mettre en échec les reculs orchestrés par le gouvernement !

Entreprises : ce n’est pas la crise pour tout le monde

Brève
01/09/2009

Les grandes entreprises françaises publient leurs résultats pour le premier semestre 2009. Et le moins qu'on puisse dire est que ces bilans sont « globalement positifs ». Par exemple, Total a fait 4,5 milliards d'euros de bénéfices, Sanofi Aventis 4,4 milliards (+ 22%), France Telecom 2,5 milliards, GDF Suez 3,2 milliards, Vinci 800 millions (+ 20%), etc.

Ces résultats s'expliquent très simplement : les entreprises font payer leur baisse d'activité par les salariés. Le total des suppressions d'emplois devrait avoisiner les 600 000 en 2009. Voilà pourquoi, simultanément, le chômage augmente, tandis que les entreprises du CAC 40 ont le sourire. C'est la crise, mais pas pour tout le monde.

Cartel de la saucisse

Brève
01/09/2009

En Allemagne, pays de la saucisse, les autorités ont mis à jour une entente illicite parmi les plus grands producteurs sur les prix. Une nouvelle affaire illustrant la réalité du système capitaliste.

La libre concurrence n'est bonne que pour la propagande ou comme prétexte pour demander aux travailleurs de faire des concessions. Dans bien des cas, des grandes entreprises imposent leurs prix et leurs conditions, soit aux consommateurs, soit aux plus petites entreprises.

La « révolution totale », version Parti socialiste

Brève
31/08/2009

Lors de l'université d'été du PS, sa secrétaire Martine Aubry a promis aux militants une « révolution totale ». Comprendre : le PS organisera des primaires. Sous couvert de permettre aux électeurs de gauche décider, à la manière de la « démocratie participative » de Ségolène Royal, il s'agit surtout pour le PS de trouver un « truc » pour se relancer. Un truc qui évitera au Parti socialiste de se prononcer sur la politique qu'il mènerait au gouvernement..

Car prendre des engagements sur la politique que le PS mènerait s'il revenait au pouvoir, est une autre affaire, sur laquelle le silence est de mise.

Japon : un changement qui s’annonce très modéré

Brève
31/08/2009

Le parti libéral-démocrate, de droite, a été sanctionné par les électeurs japonais dimanche. C'est le résultat des effets de la crise économique, ainsi que de l'usure de ce parti, au pouvoir depuis plus de 50 ans.

Mais ceux qui ont voté pour le parti démocrate du Japon, centriste, en espérant un profond changement, risquent d'être déçus. Car il comprend dans ses rangs des transfuges du parti libéral-démocrate qui ont senti à temps le vent tourner. Et s'il dirige le gouvernement en donnant quelques postes au parti social-démocrate qui se dit de gauche, la nouvelle coalition inclura aussi, selon toute vraisemblance, un parti de la droite nationaliste, le nouveau parti du peuple.

Bref un personnel politique en partie nouveau, mais qui mènera vraisemblablement la même politique.

Évasion fiscale : cinéma gouvernemental

Brève
31/08/2009

Eric Woerth, ministre du Budget, brandit une liste de 3 000 personnes coupables de fraude fiscale ayant des comptes en Suisse. Liste qu'il ne compte pas rendre publique. Mais plutôt que de sanctionner ces fraudeurs, il leur donne quatre mois pour négocier un arrangement avec ses services.

Leur sort sera probablement le même que les 211 fortunes placées au Liechtenstein à propos desquelles le gouvernement avait dit, en avril, qu'il s'en occuperait. Et dont aucune n'est poursuivie à ce jour. Le gouvernement ne fait pratiquement rien de concret pour récupérer les quelque 50 milliards d'euros que la bourgeoisie place clandestinement chaque année dans les paradis fiscaux.

De grandes déclarations ronflantes pour le peuple et de la complicité avec les gros fraudeurs, voilà à quoi tout cela se résume.

Ambiance tendue

Brève
31/08/2009

Après de nouveaux affrontements entre jeunes et police cet été, le ministère de l'Intérieur s'inquiète et organise une réunion pour envisager des mesures de prévention.

Mais ces groupes de travail ne changeront rien à la situation. La société n'offre qu'une impasse à la majorité des jeunes des quartiers populaires. L'échec scolaire n'est pas près de diminuer avec les coupes parmi le personnel enseignant. L'ampleur du chômage laisse peu d'espoir à ceux qui avaient déjà le plus de mal à trouver du travail. Rester à traîner dans leur quartier, sans perspective, ne peut qu'exaspérer ces jeunes, et il n'est pas étonnant que certains d'entre eux soient entraînés vers la violence stérile, voire imbécile, des caillassages de voitures de police, ou pire de pompiers. Ni qu'il se trouve parmi eux quelques apprentis truands pour voir dans les trafics en tous genres le seul moyen de réussite sociale !

« Credit crunch » en vue ?

Brève
29/08/2009

Selon les statistiques de la Banque Centrale Européenne (BCE) publiés jeudi 27 août, les prêts bancaires accordés aux entreprises ont très peu progressé tandis que ceux accordés aux ménages stagnent carrément ! Cela, alors que les banques ont reçu des centaines de milliards d'euros des pouvoirs publics et de la BCE pour prêter davantage justement !

Les autorités financières européennes font semblant d'être surprises et se chagrinent à l'avance des conséquences qu'un « credit crunch » - effondrement du crédit - pourraient avoir sur la timide relance qui, d'après elles, pointerait son nez.

Imprimer txt