Brèves

Tolérant avec les fraudeurs

Brève
05/01/2010

Les riches qui ont placé illégalement des fonds à l'étranger vont bénéficier d'un délai supplémentaire pour régulariser leur situation.

Le gouvernement aime parler de la sécurité et de la chasse aux délinquants mais devant ceux-là, il est à plat ventre !

CMU, injustice flagrante

Brève
05/01/2010

La CMU (Couverture maladie universelle), créée il y a dix ans, devait fournir une couverture médicale de base à tous. Mais ceux qui gagnent juste au-dessus du seuil fixé à 627 euros n'y ont pas droit. C'est le cas des gens touchant une allocation « adulte handicapé », des personnes âgées les plus démunies et de nombreux chômeurs arrivant en fin de droits. Et ce groupe de travailleurs devrait augmenter de près d'un million les prochains mois à cause des licenciements en chaîne de l'année dernière.

La moindre des justices serait de prendre sur les profits des entreprises responsables de toute cette casse sociale pour étendre la CMU.

Au bon soin des profits

Brève
05/01/2010

Eric Woerth, ministre du Budget, a déclaré hier à propos de la nouvelle mouture de la taxe carbone que « la fiscalité écologique était un enjeu majeur », mais que le gouvernement maintiendrait les dérogations car la taxe carbone n'était pas faite « pour nuire à la compétitivité des entreprises ».

Sachant que plus de 90% des émissions de CO2 sont le fait des entreprises, on mesure tout l'attachement du gouvernement... à racketter la population et à soigner les profits.

Inégalité devant l’impôt : il n’y a pas que la taxe carbone qu’il faudrait supprimer !

Brève
31/12/2009

Le Conseil constitutionnel a invalidé le projet de loi instituant la taxe carbone en expliquant que les trop nombreuses exonérations - en faveur en particulier de la plupart des industries les plus polluantes... - entraînaient une « rupture de l'égalité devant l'impôt ».

Un politicien de droite a réagi en déclarant qu'il faudrait annuler la TVA si on se préoccupait de justice fiscale. Tout à fait vrai ! Ajoutons même qu'au regard des exonérations de toutes sortes dont bénéficie le patronat et les riches en général, il faudrait annuler la plupart des impôts !

Pour une taxe annulée par le Conseil constitutionnel, deux infamies validées en catimini

Brève
30/12/2009

Mardi 29 décembre au soir, le Conseil constitutionnel a annoncé qu'il renvoyait à l'étude la taxe carbone qui devait entrer en vigueur le premier janvier 2010. A cette occasion, on apprend que « moins de la moitié des émissions de gaz à effet de serre aurait été soumise à la contribution carbone », notamment les émissions des 1 018 sites industriels les plus polluants (raffineries, cimenteries, cokeries...). Ainsi, 93 % des émissions d'origine industrielle, hors carburant, auraient été exonérées de contribution carbone. Le gouvernement a annoncé qu'il reverra sa copie pour le 20 janvier.

Le Conseil constitutionnel aurait-il voulu marquer son opposition à la politique du gouvernement ? Sûrement pas, puisqu'il a validé la réforme de la taxe professionnelle, véritable cadeau aux patrons, qui amputera le budget des collectivités locales, forcément au détriment de la population ! Il a aussi validé l'infamie qui consiste à soumettre à l'impôt les indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale pour les accidentés du travail. Et cela, dans l'indifférence générale.

Mobilier anti-SDF dans les rues de Paris

Brève
30/12/2009

On voit se développer de plus en plus dans les rues de la capitale des pics, des petits poteaux, des plans inclinés, de fausses décorations en forme de cactus, installés sur les murets, à l'entrée des immeubles ou d'administrations, devant des vitrines commerciales. Tout est fait pour empêcher les personnes sans abri de s'asseoir ou de se coucher et les décourager de s'installer.

C'est la chasse aux pauvres pour cacher la misère à défaut de vouloir l'éradiquer.

353 personnes sans domicile fixe sont mortes en France depuis le début de l’année

Brève
29/12/2009

Selon le collectif des « Morts de la rue », 399 personnes sont mortes « dans la rue et de la rue » en 2008. Cette année, ce chiffre est en passe d'être égalé puisque le collectif a déjà dénombré 353 personnes décédées depuis le début de l'année. Cette liste macabre et scandaleuse n'est que partielle et donc non exhaustive.

Beaucoup périssent dans la rue, dans les abris de fortune qu'ils ont pu trouver - leur voiture parfois - d'autres meurent à l'hôpital.

A l'approche de l'hiver, l'on parle un peu plus des victimes du froid. Mais c'est toute l'année que des sans-domicile-fixe meurent, de misère tout simplement...

La dure réalité est que c'est cette société capitaliste qui les condamne à mourir ainsi.

Encore une « bavure » des forces militaires étrangères en Afghanistan ?

Brève
29/12/2009

Lundi 28 décembre, le président afghan Hamid Karzaï a annoncé dans un communiqué que dix civils, dont huit écoliers ont été tués samedi 26 décembre. Selon le gouverneur de la province afghane de Kunar, il s'agirait d'un raid aérien. Les forces de l'OTAN affirment de leurs côtés n'avoir mené aucune opération dans la région ce jour-là mais un des responsables à Kaboul a indiqué que des forces spéciales américaines y opéraient à ce moment-là.

Depuis 2001, début de la guerre menée contre l'Afghanistan par les troupes de l'OTAN, Etats-Unis en tête, des milliers de civils afghans sont déjà morts. Ce ne sont pas les dénégations du secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, qui a osé affirmé récemment que la réduction des pertes civiles était une « priorité » de l'OTAN et des troupes américaines -113 000 soldats dont 71 000 américains à l'heure actuelle- qui vont effacer ces massacres de civils.

Hausse des tarifs du TGV de 1,9 % à partir du 5 janvier

Brève
29/12/2009

Comme chaque année, au début janvier, la SNCF augmente ses tarifs, en accord avec l'Etat. Cette année, il faudrait que l'on considère cette hausse comme modérée sous prétexte que selon la SNCF, il s'agit du « taux le plus bas depuis dix ans » !

Justement, après toutes les hausses de ces dernières années (3,5% en 2009, après 2% en 2008) et les profits engendrés, la SNCF aurait largement pu s'abstenir d'augmenter ses tarifs qu'elle maintient d'ailleurs dans la plus grande opacité !

Imprimer txt