Brèves

Stagiaires : les patrons dédaignent la prime d'embauche

Brève
17/09/2009

En avril dernier, après une mobilisation de jeunes stagiaires dénonçant leur situation d'employés corvéables et jetables à merci, le gouvernement avait instauré une prime de 3 000 euros pour toute embauche en CDI d'un stagiaire présent dans une entreprise. Le gouvernement prétendait par cette mesure favoriser l'embauche de 50 000 stagiaires. Or 6 mois plus tard, seulement 1 136 CDI ont été signés.

Visiblement, pour les patrons, une petite prime, ça ne remplace pas les avantages de disposer d'une main d'oeuvre sous-payée et complètement précaire !

Les riches et la crise

Brève
17/09/2009

D'après une récente étude, les plus grosses fortunes de la planète ont été légèrement écornées par la crise financière.

Le nombre de millionnaires en dollars dans le monde a baissé de 18%. Ils ne sont désormais plus que 9 millions. 9 millions, soit seulement 0.6% de la population mondiale, mais ils posséderaient toujours plus de 35% de la richesse mondiale. Les malheureux !

Loi misérable sur les prisons

Brève
17/09/2009

Mardi 15 septembre, les députés ont commencé à débattre d'une loi de réforme des prisons, présentée par Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice. Une précédente version de ce projet de loi comportait le principe de « l'encellulement individuel » - en se donnant tout de même un délai de cinq ans ! - et prévoyait la possibilité d'aménager les peines inférieures à deux ans. Tout cela a disparu de l'actuelle mouture car les députés de l'UMP et les ministres du gouvernement qui font les yeux doux à l'électorat d'extrême-droite ont eu peur d'apparaître trop « laxistes ».

La ministre a poussé le cynisme jusqu'à déclarer que le principe d'une cellule par détenu n'est plus une obligation... « au nom du choix du détenu » ! La surpopulation carcérale comme façon de respecter les droits des prisonniers, il fallait oser !

« Carte Gold » pour résident « gold »

Brève
17/09/2009

Sous prétexte «d'encourager l'investissement sur le territoire français», Eric Besson, le ministre de l'immigration, va généreusement délivrer des cartes de résident de dix ans à tout étranger s'engageant à créer cinquante emplois ou à effectuer un investissement d'au moins 10 millions d'euros.

Rien de neuf par contre pour tous les sans-papiers qui travaillent en France, parfois depuis des années, sur lesquels les patrons, français ou étrangers, s'enrichissent.

Médecine du travail : une régression programmée

Brève
15/09/2009

Après avoir planché pendant six mois sur la réforme de la médecine du travail, les représentants patronaux et syndicaux ont accouché d'un projet qui prévoit notamment, pour faire face à la pénurie prévisible de médecins - d'ici cinq ans, un quart des 6 500 médecins du travail partiront à la retraite sans être tous remplacés - un allongement de la périodicité des visites médicales. Celles-ci passeraient de deux à trois ans dans les entreprises où les salariés ne seraient pas exposés à des risques spécifiques.

La médecine du travail est déjà loin de permettre une véritable protection des salariés dont beaucoup connaissent des conditions de travail qui mettent leur santé en danger. Mais le peu qui se faisait coûtant encore trop cher aux yeux des patrons, ce projet se propose d'en faire encore moins !

Parler de mesurer le « bien-être », ça évite de l’améliorer…

Brève
15/09/2009

S'exprimant à la Sorbonne, lundi 14 septembre, lors de la remise du rapport de la commission présidée par l'économiste américain Joseph Stiglitz sur " la mesure de la performance économique et du progrès social ", Sarkozy a appelé à une « formidable révolution ». De quoi parlait-il ? D'améliorer le bien-être des populations ? Non ! Seulement de changer la façon de le mesurer...

Brasser du vent et faire beaucoup de cinéma, c'est vraiment la grande spécialité de Sarkozy.

Le gouvernement veut renforcer le contrôle des arrêts de travail des fonctionnaires

Brève
15/09/2009

Le gouvernement envisage d'autoriser les médecins de l'assurance-maladie à effectuer des visites de contrôle auprès des fonctionnaires en arrêts maladie afin de lutter contre les « arrêts de travail abusifs », suivant la formule complaisamment reprise par certains journalistes.

Pourtant, les dernières données disponibles concernant les arrêts de santé datent de 2003 et ne révèlent pas d'« abus » particulier. En réalité, l'État employeur, comme tous les patrons, cherche à faire pression sur ses salariés pour les dissuader de s'arrêter quand ils sont malades et faire ainsi des économies.

Sacrifier la santé des salariés, ça, c'est un véritable abus !

Suicides à France Télécom

Brève
15/09/2009

Le ministre du Travail, Xavier Darcos, s'est déclaré « préoccupé » par la série de suicides de salariés de France Telecom (23 en 18 mois) et a convoqué le PDG de cette entreprise.

En fait, depuis plusieurs années, les syndicats de France Télécom dénoncent la façon dont la direction multiplie les pressions, les restructurations permanentes au cours desquelles les salariés doivent retrouver eux-mêmes un poste, toutes sortes de méthodes qui visent à faire craquer les salariés et à les amener à quitter « volontairement » l'entreprise.

Le ministre qui fait aujourd'hui semblant de découvrir ces pratiques et de s'en émouvoir pourrait y mettre un terme du jour au lendemain car l'État demeure encore l'actionnaire principal de France Télécom. Une hypocrisie écoeurante !

La crise aux États-Unis : destruction de logements

Brève
15/09/2009

Depuis que la crise des subprimes a éclaté, des millions d'Américains ne pouvant plus payer leurs traites ont été expulsés de leur maison. Ainsi, plus de 18,7 millions de logements aux États-Unis étaient inoccupés durant le deuxième trimestre de cette année, soit 14,2% du parc total. Du coup, certaines municipalités, faute de moyens, commencent à carrément détruire les habitations vides.

Des familles sans-logis alors qu'on détruit des logements, voilà bien l'aberration du capitalisme !

Imprimer txt