Brèves

Visas pour la France, le règne de l’arbitraire

Brève
10/07/2010

La Cimade, association d'aide aux étrangers, vient de publier un rapport sur les modalités de délivrance des visas par les consulats français de six pays différents (Algérie, Sénégal, Mali, Turquie, Ukraine, Maroc). La politique de la France en matière de délivrance de visas est jugée « accablante ».

Certains consulats rajoutent des documents à fournir à la liste officielle, la loi permet de refuser un visa sans donner la moindre justification et, dans le cas d'un refus, les dépenses effectuées (60 à 99 euros) ne sont pas remboursées.

Bref, au nom de la lutte contre l'immigration clandestine, c'est le règne de l'arbitraire le plus complet.

Retraites de misère

Brève
10/07/2010

Le Conseil d'orientation des retraites (cet organisme dans lequel siègent des représentants patronaux, des députés et aussi des représentants des confédérations syndicales et dont les propositions annoncent bien souvent les sales coups du gouvernement) a étudié l'effet des précédentes « réformes » des retraites de 1993, 2003 et 2008. Ces « réformes » ont augmenté la durée de cotisation de 37,5 à 40 annuités et retardé l'âge de départ à la retraite à taux plein.

Un chiffre résume à lui seul les résultats de ces mesures : le nombre de retraités devant cumuler un emploi en plus de la retraite ne cesse d'augmenter. Il était de 247 500 en 2009, en hausse de 19%.

Voilà les conséquences de ces « réformes » : ou bien maintenir les salariés toujours plus longtemps au travail, ou bien pousser les retraités à trouver un emploi pour survivre parce que leur retraite est misérable.

Services bancaires exorbitants et opaques : les banques n'ont pas de souci à se faire

Brève
09/07/2010

Un rapport sur la tarification des services bancaires vient d'être remis à Christine Lagarde, ministre de l'Économie. Ce rapport rappelle ce que tout le monde sait : les banques sont sans pitié envers les petites gens, elles font payer le prix fort en cas de rejet de paiement ou d'interdits bancaires, et les banquiers ne s'embarrassent pas d'explication quand votre compte en banque est modeste. Si Lagarde se sent un peu obligée devant les médias d'élever le ton face à ces pratiques scandaleuses, évidemment, aucune mesure n'est prévue.

Dans le fond, Lagarde sait très bien, comme tout le monde, que les banques rackettent les gens, et les enquêtes ou les rapports qu'elle peut commanditer ne sont que du bluff pour faire croire qu'elle s'en soucie.

Tant d’argent dans si peu de mains

Brève
09/07/2010

Selon le site internet « Challenges », qui publie régulièrement le classement des grosses fortunes, « pour les riches, 2010 est l'année de la sortie de crise ». Dans cette compétition où il n'y a que des gagnants, Bernard Arnault, patron du groupe de luxe LVMH, est redevenu l'homme le plus riche de France avec une fortune déclarée de 22,7 milliards d'euros. Il est suivi par Gérard Mulliez, qui contrôle le groupe Auchan, 19 milliards d'euros et Liliane Bettencourt, L'Oréal, 17 milliards d'euros.

Les fortunes personnelles de ces seuls trois individus totalisent donc 58,7 milliards d'euros. Exproprier sans indemnités ces 3 personnes et utiliser toute cette richesse comme un bien commun, toute la société y trouverait son compte... sauf ces trois et les valets qui vivent à leurs crochets.

Le nombre de surendettés ne cesse d’augmenter

Brève
09/07/2010

Les dossiers de surendettement traités par la Banque de France sont en hausse constante. En un an, plus de 217 000 personnes se sont retrouvées en position de surendettement, ce qui correspond à une augmentation de 7,4%. Et parmi ceux-ci, les dossiers dont « la situation est irrémédiablement compromise » sont aussi en augmentation, de 15%.

L’UMP s’achète « Bettencourt »… virtuellement

Brève
09/07/2010

L'UMP cherche à mobiliser ses troupes pour soutenir le ministre du travail, Éric Woerth, mal-en-point à cause des révélations de l'affaire Bettencourt. Un site Internet dédié au soutien à Éric Woerth a été créé. Les fidèles du ministre peuvent y laisser un message du genre « Tiens bon la barre, Éric », etc.

Pour aider à la manoeuvre, l'UMP a même acheté auprès du moteur de recherches « Google », les mots clés de « Bettencourt » et « Liliane Bettencourt ». Quelqu'un recherchant des informations sur l'affaire Bettencourt se voit donc immédiatement proposer de laisser un message de soutien au ministre.

Pour l'instant, il y a à peine plus de 1000 messages. Or, l'UMP compte officiellement plus de 60 000 membres et « Google » a la réputation d'être le moteur de recherches le plus utilisé sur Internet. Même auprès de ses propres troupes, le gouvernement peine à convaincre de l'innocence de son ministre.

Des économies sur l’aide aux handicapés : une ignominie

Brève
07/07/2010

Parmi les premières mesures de rigueur annoncées par le gouvernement, il y a une attaque contre la revalorisation prévue de l'aide aux adultes handicapés (AAH). Cette aide, qui est actuellement de 696 euros par mois, et donc inférieure au seuil de pauvreté, devait initialement augmenter de 4,5 % en 2011. Le gouvernement vient de décider de ramener cette augmentation à 3 %. Le gouvernement dit qu'il se rattrapera sur le budget de 2012 et 2013. C'est-à-dire qu'il pense que les handicapés peuvent attendre.

Liliane Bettencourt, elle, n'a pas eu à attendre pour recevoir son chèque de 30 millions d'euros d'exonération fiscale.

« Hold up » sur les HLM

Brève
07/07/2010

L'Union sociale pour l'habitat vient de dénoncer un « hold-up » du gouvernement. Ce dernier va prélever 340 millions d'euros par an aux organismes HLM. C'est-à-dire 2% des loyers perçus par ces organismes. Les loyers servent à entretenir les habitations, les rénover ainsi qu'à en construire de nouvelles. Cette somme équivaut par exemple à ce que les organismes HLM dépensent par an pour la construction de 20 000 logements neufs.

Au même moment, la presse fait état de l'explosion des prix des logements dans le privé, notamment à Paris, en expliquant que la spéculation va bon train. Mais plutôt que de prendre l'argent là où il s'accumule, le gouvernement va prélever sa dîme dans les quartiers populaires.

Une loi bien taillée… pour les escrocs

Brève
07/07/2010

L'ex-comptable de Liliane Bettencourt a révélé à la justice que cette dernière finançait de manière illégale les campagnes politiques dont celle de Sarkozy pour la présidentielle de 2007.

2007, ce n'est pas loin, à peine un peu plus de 3 ans. Et pourtant, cela devrait suffire à ce qu'il n'y ait pas de jugement. En effet, le délai de prescription, en l'affaire, est de... 3 ans.

Que ces lois sont bien taillées ! On dirait que ceux qui les font pensent à tout... pour se protéger.

Imprimer txt