Brèves

L'Europe et le pillage des bois tropicaux

Brève
07/07/2010

Après avoir trainé des pieds pendant des années, le Parlement européen met au point une nouvelle législation qui obligerait les importateurs de bois tropical à prouver l'origine de leurs cargaisons.

20 à 40 % du commerce mondial du bois, essentiellement en provenance d'Amazonie, du bassin du Congo et d'Indonésie, serait illégal. Selon la banque mondiale, ce commerce « clandestin » représenterait un manque à gagner de 10 milliards d'euros pour les pays exportateurs.

L'Europe semble donc vouloir établir un semblant de réglementation pour contrôler ce qui reste un véritable pillage du bois tropical. Pour ce qui est des hommes qui travaillent sur ces exploitations forestières légales ou illégales, dans des conditions effroyables, aucun de ces parlementaires ne s'en soucie.

Nouvelle expulsion de Roms

Brève
07/07/2010

Mardi 6 juillet, près de 150 Roms ont été expulsés du campement de Hanul à Saint-Denis. Ils ont dû passer la nuit suivante dans leurs voitures ou dans la rue. La destruction de leur campement qui existait depuis une dizaine d'années va les obliger à trouver un nouveau terrain jusqu'à qu'ils en soient de nouveau expulsés...

Le même jour, le ministre de l'Intérieur Hortefeux, présentait son bilan de la lutte contre la délinquance. Affirmant que « les campements illicites doivent être démantelés », il pouvait ainsi accrocher à son tableau de chasse la destruction du campement de Hanul.

Plan de rigueur du gouvernement, c’est la population qui paiera

Brève
07/07/2010

Le ministre du Budget François Baroin a commencé à détailler la cure d'austérité qui sera mise en œuvre dès cet été, « le plus gros effort jamais accompli » par « la France », dit-il. Cela dit, s'il avance quelques pistes, comme la diminution de certains allégements d'impôts, d'autres mesures suivront.

Ce dont on peut être sûr, c'est quand il dit « la France », il faut entendre « les travailleurs, les chômeurs, les plus pauvres ». Car c'est la population qui paiera l'essentiel. Et la logique des mesures, ce sera : plus on est riche et moins on est touché.

Quant aux aides et exonérations des grosses fortunes et des patrons, elles ne seront pas touchées ou à peine écornées.

Égalité, tu parles !

Brève
07/07/2010

« Nous supprimons la possibilité donnée aux étudiants et à leurs parents de cumuler l'aide personnalisée au logement (APL) et la demi-part fiscale pour enfant à charge. Il faut choisir entre les deux. », s'écrie dans Les Échos le chevalier Baroin, pourfendeur des « injustices fiscales ».

Mais, à tous les riches qui « cumulent » des profits invraisemblables + des exonérations de cotisations sans fin + la possibilité de frauder le fisc tranquillement avec la complicité des ministres ou de leurs femmes, est-ce que le gouvernement compte demander de choisir ? Sûrement pas.

Les petites enveloppes de la famille Bettencourt

Brève
07/07/2010

Le feuilleton des relations non avouées entre une des plus grosses fortunes françaises et des membres du gouvernement continue. D'après les dépositions de l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, le couple Bettencourt finançait généreusement les campagnes électorales des partis de droite. « Dédé -André Bettencourt - arrosait large », résume-t-elle. Des visiteurs venaient régulièrement recevoir des enveloppes de 10 000 à 200 000 euros. Woerth trésorier de l'UMP, mais aussi Nicolas Sarkozy, « un habitué » d'après l'ex-comptable, font partis des noms cités.

Cette affaire met temporairement sur le devant de la scène les pourboires que la grande bourgeoisie distribue à ceux qu'elle considère comme son personnel politique. Mais au-delà de ces petites faveurs, tous les dirigeants politiques qui se succèdent au pouvoir, de droite et de gauche, lui sont entièrement soumis.

Niger : marée noire permanente dans l’indifférence générale

Brève
07/07/2010

Dans le delta du Niger, une marée noire permanente se développe depuis cinquante ans, selon des associations et des militants locaux. Une situation jugée plus grave encore que ce qui se passe en ce moment dans le golfe du Mexique : entre 9 et 13 millions de barils y auraient été déversés depuis 50 ans.

Entre autres conséquences, l'espérance de vie dans cette région du Niger serait de dix ans inférieure à celle du reste du pays.

Cette situation, dramatique pour les habitants et les pêcheurs notamment, fait évidemment moins parler que ce qui se passe sur les côtes de la riche Floride.

Nouveau plan de suppressions d’emplois à Air France

Brève
07/07/2010

D'ici à 2013, Air France prévoit de supprimer 4 109 postes, soit une baisse de 8 % des effectifs. L'entreprise comptera alors 47 694 salariés contre 57 000 il y a encore deux ans. Le prétexte invoqué est comme toujours la crise ainsi que les pertes financières de 1,5 milliard d'euros en 2008-2009, qui seraient dues à la fusion Air France-KLM. Mais pourquoi serait-ce aux salariés de l'entreprise d'en payer les frais et pas aux actionnaires ?

Des CDI avec 0 euro de fixe

Brève
07/07/2010

Une enquête du Parisien du 6 juillet révèle que des sociétés de vente d'abonnement Internet, comme Ranger France qui opère pour Alice, ne rémunèrent leurs VRP qu'en fonction de leurs résultats. Et il y a même des entreprises, comme ACN, où il faut payer 477,20 euros pour pouvoir entrer dans le réseau de vente !

Embaucher quelqu'un sans payer de salaire, il paraît que pour les VRP c'est autorisé par la loi. Ce qui ne le serait pas, c'est alors de mentionner dans le contrat de travail un temps de présence pour l'exécution de la mission, car là, il est obligatoire de verser un salaire. La législation du travail est pleine de ces subtilités avec lesquelles le patronat sait jouer, et si jamais ces subtilités du droit du travail l'encombrent, au besoin, il le piétine.

Démissions au gouvernement : l’arbre qui cache la forêt

Brève
05/07/2010

Sarkozy s'est donc débarrassé de deux ministres encombrants, Blanc et Joyandet, l'un pour s'être fait payer 12 000 euros de cigares aux frais de la princesse, l'autre pour être empêtré dans une sombre magouille de permis de construire et avoir utilisé un jet privé à plus de 100 000 euros plutôt que les lignes aériennes classiques.

Sans doute Sarkozy espère-t-il que ces départs feront oublier l'affaire Woerth-Bettencourt. Mais quand bien même cela ne marcherait pas, quand bien même Woerth lui-même serait amené à démissionner comme le réclame la gauche, cela ne changerait rien au fond : ce gouvernement, tout comme les gouvernements socialistes qui l'ont précédé, resterait le larbin des milliardaires et des capitalistes.

Imprimer txt