Brèves

Prendre sur les profits pour baisser les prix

Brève
10/04/2009

Pourquoi, ces derniers mois, la baisse des cours de produits de base sur les marchés mondiaux n'a-t-elle pas été répercutée sur leurs prix en magasin ?

Une récente enquête du Conseil économique et social donne une réponse claire : parce que les grands industriels et les distributeurs ne l'ont pas voulu, préférant maintenir, voire augmenter leurs marges.

Autrement dit, en prenant sur les profits de ces grandes entreprises, il serait possible de baisser immédiatement les prix des produits les plus indispensables à la population.

Le plébiscite de Bouteflika

Brève
10/04/2009

L'actuel président algérien Bouteflika a toutes les chances d'être réélu le 9 avril pour un troisième mandat. L'élection en fait n'est qu'une façade pour l'homme que les généraux qui contrôlent l'État ont choisi.

Malgré les richesses en pétrole et en gaz de l'Algérie, les classes populaires sont touchées par le chômage, la hausse des prix, le manque de logements. Beaucoup sont écoeurés par la corruption du pouvoir. Et l'émigration dans l'espoir d'une vie meilleure est rendue très difficile par les mesures anti-immigration de la France et des autres pays européens.

Nombre d'Algériens ont refusé de participer à ce plébiscite, conscients que ce n'est pas le bulletin de vote qui va changer leur sort. Mais au fond, en France, est-ce vraiment différent ?

Délit de solidarité

Brève
09/04/2009

Le gouvernement a fixé à sa police l'objectif d'expulser cette année 27 000 sans-papiers. En outre, 5 500 « aidants » de sans-papiers risquent jusqu'à cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende. Pour dénoncer cette chasse à l'homme, ils sont venus hier, à plus de 800, devant le palais de justice à Marseille, se constituer prisonniers. On pouvait lire sur leur banderole : « Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit ».

Personne ne doit être condamné pour délit de solidarité. La loi défendue par Eric Besson, le ministre de l'Immigration, doit être abolie.

Un guichet unique… pour faire plus longtemps la queue !

Brève
09/04/2009

Le ministre du Budget et des Comptes publics, Eric Woerth, a annoncé que 250 guichets fiscaux uniques, résultant de la fusion des centres des impôts et des trésoreries, seraient en place d'ici la fin de l'année. Cette réorganisation s'accompagne de la suppression de 2 500 emplois par an.

Moins d'endroits où se rendre, moins de personnel... Et il prétend que cela sera sans conséquence pour les redevables...

Retraite de patron

Brève
08/04/2009

Le président du directoire du groupe Vallourec, Pierre Verluca, vient de mettre fin à ses fonctions le 31 mars. En remerciement de ses services, les actionnaires lui ont voté une retraite chapeau de 100 000 € par an. En plus, ce patron touchera à son départ du groupe, au mois de juin prochain, une prime de 115 000 € pour « passer le relais à son successeur ». S'ajouteront encore les indemnités conventionnelles de départ à la retraite, soit cinq mois de salaire, près de 400 000 € pour ce modeste salarié.

Les actionnaires sont reconnaissants envers quelqu'un qui a su les servir et, surtout, leur servir une soupe encore bien plus substantielle.

Non aux licenciements chez Barry Callebaut

Brève
08/04/2009

Le groupe Barry Callebaut, numéro un mondial du chocolat industriel, a annoncé le 2 avril, une augmentation des bénéfices de plus de 15%. Dans le même temps, il supprime une centaine d'emplois dans son usine de Dijon.

Les travailleurs de Barry Callebaud ont manifesté devant le siège pour dénoncer ces licenciements que rien ne peut justifier. Ils ont raison : les profits doivent servir à maintenir les emplois !

Publicité mensongère

Brève
08/04/2009

Suite à de nombreuses plaintes, le secrétaire d'État à la consommation, Luc Chatel, a dénoncé les méthodes des opérateurs téléphoniques qui proposent des abonnements d'internet mobile prétendument « illimité ». De nombreux utilisateurs ont en effet réalisé que c'était surtout les factures qui étaient « illimitées ».

Au-delà de cette condamnation, restée purement verbale, le ministre a demandé aux opérateurs de créer un système d'alerte et de blocage quand la facture dépasse un certain seuil.

Aucune sanction, aucune obligation : juste un appel à leur bonne volonté. Et chacun sait que les Bouygues, SFR et Orange ne manquent pas de bonne volonté... pour gagner beaucoup d'argent !

Bouclier... ou pompe à fric

Brève
08/04/2009

A Prague, le président américain Obama, a déclaré vouloir un « monde sans arme nucléaire », mais a ajouté qu'il ne renonçait pas pour autant au déploiement d'un bouclier anti-missile en Pologne et en République Tchèque pour protéger l'Europe d'une soi-disant « menace nucléaire iranienne ».

Or, non seulement les essais réalisés ont montré que ce système d'interception de missiles n'interceptait pas grand-chose mais personne n'imagine sérieusement que l'Iran veuille attaquer l'Europe.

Par contre, depuis les années 80, de tels « boucliers anti-missile » ont servi à justifier le versement de centaines de milliards de dollars aux plus grosses entreprises d'armement et d'électronique. Avec Obama, comme avec ses prédécesseurs, ce sont de bons boucliers... pour les profits des marchands de canons.

Mauvais théâtre

Brève
08/04/2009

Devant la presse mondiale médusée, les pays du G20 avaient réussi à sortir de leur chapeau une (petite) liste noire de paradis fiscaux. Quatre pays (Philippines, Malaisie, Costa Rica et Uruguay) étaient désignés comme coupables d'avoir provoqué la crise en déréglant le système financier. Ainsi les grandes entreprises et les banques, la bourgeoisie et son économie capitaliste étaient dédouanées.

Mais tout est bien qui finit bien. Moins d'une semaine après ce coup d'éclat, ces quatre pays ont donné des gages de bonne conduite et ont été rayés de la liste noire qui est donc vide.

Pour résoudre la crise, il ne manque plus qu'un peu de poudre de perlimpinpin.

Imprimer txt