Brèves

Il y a 25 ans, le massacre de Bhopal

Brève
03/12/2009

Le 3 décembre 1984, à Bhopal en Inde, l'usine de pesticides du géant de la chimie Union Carbide explosait, libérant 40 tonnes de gaz toxiques.

14 000 habitants des bidonvilles selon les chiffres officiels, le double selon les ONG qui entourent l'usine, en moururent. Aujourd'hui encore, des enfants naissent porteurs de malformations, l'eau des nappes phréatiques est toujours polluée et le nombre de cancers recensés dans la population continue d'augmenter.

Union Carbide a été racheté et fait désormais partie d'un groupe industriel encore plus puissant qu'à l'époque de l'explosion, Dow Chemical. Ce trust n'a versé en tout et pour tout que 470 millions de dollars aux victimes.

Le profit a fauché et fauche encore des dizaines de milliers de vies, et il est fondamentalement impuni, car tous les États, l'Inde comme les États-Unis, sont de son côté. Ce sera aux travailleurs de se faire justice en mettant fin à ce système.

Le gouvernement veut encore faire des économies sur les services publics

Brève
03/12/2009

Le ministre de l'Économie annonce qu'il veut réaliser 10% d'économies sur les « opérateurs » de l'État : Météo France, le centre Beaubourg, l'Établissement français du sang, etc. Il s'agit de supprimer des postes et de réduire les dépenses de fonctionnement, alors même que le ministre reconnaît que ces opérateurs conduisent avec succès leurs missions de services publics.

Aucun ministre n'évoque l'idée de faire des économies en réduisant les dépenses somptuaires de l'Élysée, en réduisant les salaires des ministres et autres députés.

Le gouvernement ne veut pas faire des économies mais réduire les services publics pour pouvoir subventionner encore plus le patronat, y compris en augmentant la dette de l'État et donc les intérêts payés aux banquiers.

La grève dans les musées s’étend

Brève
03/12/2009

A la politique du gouvernement, les salariés des musées nationaux répondent par la grève. Ils refusent les suppressions d'emplois, le non remplacement des départs en retraites et tous les objectifs visant à introduire le privé dans les musées nationaux.

La culture est déjà largement réservée à une minorité dans ce pays. Les visées du gouvernement ne feraient qu'aggraver les choses. Les grévistes ont bien raison de refuser la logique d'économie sur le dos du service public que le pouvoir veut imposer.

50 millions d’Américains vont aux soupes populaires

Brève
03/12/2009

D'après les statistiques établies par le ministère de l'Agriculture aux États-Unis, en 2008, 49 millions de personnes dont 17 millions d'enfants font appel aux soupes populaires pour se nourrir. L'État a libéré des sommes énormes pour sauver les banques et soutenir les patrons, mais pas pour permettre aux plus pauvres d'avoir de quoi se nourrir.

Et la vague de licenciements, loin d'être terminée, et les attaques contre les salaires vont fabriquer de nouveaux pauvres. Mais cela n'est pas le souci de l'État capitaliste pourtant le plus puissant du monde.

Ils affirment eux-mêmes que le but des plans de relance est de sauver les profits

Brève
03/12/2009

A l'occasion de la publication des statistique établissant le fait que 50 millions d'habitants des États-Unis souffraient de la faim, le vice-président des États-Unis a déclaré « c'est le socialisme pour les capitalistes et le capitalisme pour les pauvres » reprenant les mots de son grand-père face à des plans de relance similaires.

Le cynisme des dirigeants est en général plus proche de la vérité que leur baratin électoral : l'argent de l'État, c'est-à-dire celui récolté sur le dos de tous, a servi, aux États-unis comme ici, à sauver les profits des banquiers et des industriels, pas les emplois des travailleurs.

Smic : la farce des experts

Brève
02/12/2009

Un groupe d'experts sur le smic a remis son rapport au ministre du Travail. Comme on aurait pu le parier, ils sont allés dans le sens du gouvernement, et sont contre le moindre « coup de pouce ».

Il y a des millions de travailleurs qui ne pensent pas ainsi, mais le gouvernement sait choisir les experts qu'il faut en fonction de la réponse qu'il souhaite.

Chômage en Espagne : la saignée continue

Brève
02/12/2009

En Espagne, au mois d'octobre, le nombre de chômeurs a augmenté de 99 000. Et d'après les statistiques officielles, le taux de chômage atteint les 18%.

En Espagne, comme en France, les patrons font payer la crise aux travailleurs. Et contre tous les patrons de tous les pays, la seule solution c'est bien « travailleurs de tous les pays, unissons-nous ».

Obama, prix Nobel de la paix, intensifie sa guerre

Brève
02/12/2009

Le gouvernement américain vient de décider l'envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Cet envoi de renforts, après huit ans de guerre, ne libérera pas plus le peuple afghan. Il servira à maintenir au pouvoir une clique tout aussi corrompue et réactionnaire que ses adversaires et annonce évidemment de nouveaux « dommages collatéraux » dont auront à souffrir les populations locales.

L’électorat d’Obama contre l’intervention militaire en Afghanistan

Brève
02/12/2009

En ce qui concerne l'envoie de troupes supplémentaires en Afghanistan, la population américaine n'est pas du tout unanime derrière son gouvernement.

Selon les sondages, le soutien principal d'Obama dans cette affaire vient de l'électorat républicain. L'électorat démocrate, lui qui a élu Obama, est en majorité pour que les troupes américaines se retirent.

Ce sont plutôt les pauvres, et en premier lieu les Noirs, qui ont voté Obama. Or, la plupart des jeunes soldats sont surtout recrutés dans ces milieux-là. Et le « prix Nobel de la paix » Obama en fait de la chair à canon dans une guerre destinée à défendre des intérêts qui ne sont en rien les leurs.

Imprimer txt