Brèves

Le Parlement à la solde des patrons… le dimanche et tous les autres jours de la semaine

Brève
24/07/2009

La loi sur le travail du dimanche a finalement été votée dans la nuit de mercredi à jeudi au Parlement, même si c'est avec une petite majorité. Contrairement aux dires de Sarkozy et de ses porte-voix, dans certaines zones ou communes dites « touristiques », les patrons pourront imposer à leurs salariés de travailler le dimanche et ils ne seront pas obligés de payer double cette journée. Et, de toutes façons, parler de « volontariat » dans cette période où tant de patrons pratiquent le chantage à l'emploi, c'est se moquer du monde.

En augmentant les possibilités d'ouvrir le dimanche, le gouvernement s'attaque aux conditions de travail de tous les salariés, menacés désormais d'une plus grande flexibilité.

L’armée responsable de l’incendie de Marseille

Brève
24/07/2009

Dans la journée de mercredi, un incendie a ravagé les environs de Marseille avant d'arriver aux portes de la ville dans la soirée, menaçant un millier d'habitations, heureusement sans faire de victime. A l'origine de cet incendie le plus important à Marseille depuis 1997, des légionnaires qui, au cours d'un entrainement, auraient utilisé des balles traçantes.

« Une faute professionnelle », a déclaré le Premier ministre Fillon. Sauf que, d'après le préfet lui-même, ce n'est pas la première fois que l'armée serait à l'origine du déclenchement d'un incendie. Celui-ci a dénoncé le comportement irresponsable des militaires qui, « comme si de rien n'était, continuent leurs activités alors qu'il y a du vent et que les conditions sont dangereuses ».

Eh oui, les militaires ne se soucient pas beaucoup des populations civiles même quand ils se contentent de s'entraîner à faire la guerre.

Rocard propose de taxer les plus pauvres

Brève
23/07/2009

Nommé à la tête d'une commission censée réfléchir à la mise en place d'une « fiscalité écologique », l'ex-socialiste Michel Rocard a pondu une idée aussi choquante que peu originale : taxer lourdement l'utilisation de l'énergie (gaz, charbon, pétrole et électricité). Sur les carburants, Rocard propose carrément une augmentation de 7 à 8,5 centimes par litre ! Au total, la facture risque d'être lourde puisqu'elle pourrait atteindre 300 euros par an et par ménage.

Une compensation est envisagée pour « les ménages les plus modestes » mais, attention, elle devra être « partielle », « aussi forfaitaire que possible » (donc ne pas être liée à la consommation) et « si possible être transitoire » !

Très clairement, ce sont les plus pauvres qui vont payer.

Les riches ne connaissent pas la crise

Brève
23/07/2009

Il y a au moins une entreprise qui ne subit pas trop les rigueurs de la crise : c'est Hermès. Hausse du chiffre d'affaires et « objectifs de croissance confirmés » sont annoncés par la marque de luxe, qui avoue que c'est « le succès de la division maroquinerie » qui fait la différence, avec une augmentation de 20% des ventes cette année.

Un sac à main Hermès, cela coûte entre 600 et 9 500 euros. Il y a des riches qui ne se portent pas trop mal.

Budget de la Californie : des coupes claires dans les services publics

Brève
23/07/2009

Au bord de la faillite financière, l'État californien a adopté un budget qui prévoit des réductions de dépenses d'environ 15 milliards de dollars affectant essentiellement les services publics : le budget des écoles sera réduit de 6 milliards de dollars, celui des universités de 3 milliards.

Les conséquences vont être particulièrement brutales : 6 campus de l'université de Los Angeles vont être fermés ; des enseignants vont être licenciés ; quelque 230 000 fonctionnaires auront trois jours de salaire par mois en moins jusqu'en juin 2010 ou seront mis en congés sans solde pour une durée pouvant aller jusqu'à un an ; des salaires seront payés avec des reconnaissances de dettes ; des centaines de milliers de personnes, privées d'aides sociales, vont plonger dans la pauvreté...

Voilà où en est l'État le plus riche de la plus grande puissance capitaliste de la planète. Ce n'est pas la Californie qui fait faillite, c'est le capitalisme.

Corvéable 24 h sur 24, non merci !

Brève
23/07/2009

Des salariés de Spie Communications, filiale du groupe Spie, ont porté plainte devant la Commission de l'informatique et des libertés (CNIL) contre leur entreprise qui, grâce à la géolocalisation de leur véhicule de service, les suit à la trace 24 h sur 24. Ce flicage permet à leur direction de demander, par exemple, à un technicien qui a fini sa journée de s'arrêter sur son chemin chez un client.

Le progrès technique, ça devrait servir à soulager le travail humain et à rendre la vie plus facile. Mais, pour les patrons, ça ne sert qu'à faire travailler toujours et encore plus. Se débarrasser de ces exploiteurs, ce sera un vrai progrès social !

Jugée pour délit de solidarité

Brève
23/07/2009

Une ariégeoise de 58 ans est jugée en ce moment pour avoir hébergé dans sa maison de Saint-Girons un jeune Afghan de 16 ans sans-papier. Le procureur, dans son réquisitoire, a demandé une « condamnation avec dispense de peine », ne voulant surtout pas « faire un exemple au nom du délit de solidarité ».

Mais pourquoi cette femme mériterait-elle une condamnation, même symbolique ? A moins que le ministre de l'Immigration, Eric Besson, qui affirme que le délit de solidarité n'existe pas, soit un menteur.

L’ISF, une coquille toujours plus vide

Brève
23/07/2009

Selon un premier bilan, l'Impôt sur la Fortune (l'ISF), payé par les plus riches contribuables - en tout cas, ceux qui n'ont pas trouvé le moyen d'y échapper et qui sont au nombre de 539 000 - a rapporté 620 millions de moins qu'en 2008 (3,13 milliards d'euros contre 3,75 milliards l'an dernier à la même époque).

Cette diminution est imputable en grande partie au dispositif voté en 2007qui permet de déduire de ses impôts une partie des « investissements » dans les PME ou des dons à des « organismes d'intérêt général » : ils ont été 102 000 à en bénéficier pour une somme de 718 millions d'euros.

On ne sait pas trop ce que valent ces soi-disant « investissements », ni ces PME puisqu'aucune étude sérieuse n'a été réalisée. Ce qui est sûr par contre, c'est qu'il existe bien une combine de plus pour permettre aux plus riches de payer moins d'impôts !

Pôle emploi se tourne vers le privé

Brève
23/07/2009

Entre les réductions d'effectifs dans ses propres services et l'arrivée massive de nouveaux chômeurs avec les plans de licenciements, Pôle emploi ne peut pas faire face. Alors le gouvernement propose de confier à des agences privées la gestion de 320 000 chômeurs, ce qui représenterait pour ces sociétés un marché estimé à 100 millions d'euros. Ces agences de placement coûtent cher et estiment avoir réussi quand elles trouvent des contrats de 15 jours.

Pour être clair, comme tous les capitalistes, elles se contentent d'empocher l'argent public pour faire des profits sur le dos des chômeurs.

Imprimer txt