Brèves

Lutte bidon contre l’inflation

Brève
07/04/2009

L'année dernière le gouvernement avait présenté la vente de certains médicaments en libre-service dans les pharmacies, devant le comptoir, comme un moyen de faire baisser le prix de ces produits d'automédication.

Un an après, une étude du quotidien Le Parisien révèle que les prix n'ont presque pas baissé. En tout cas beaucoup moins que les 10 % proclamé fièrement à l'époque.

Vendre du vent, c'est le véritable métier de ceux qui gouvernent.

De l’argent il y en a…

Brève
07/04/2009

L'usine de tracteurs Agco Beauvais, anciennement Massey-Fergusson, dans l'Oise, arrête ses chaînes de montage cette semaine. La direction se débarrasse des intérimaires et impose à 700 de ses salariés de prendre des RTT ou des congés, en présentant cela comme une faveur pour ne pas perdre de salaire.

Si la crise impose une baisse de la production, rien n'oblige les travailleurs à la payer sous forme de congés ou de diminution de salaire. Les profits passés et présents de ce n° 3 mondial du machinisme agricole y suffisent largement.

Racket

Brève
06/04/2009

Le gouvernement, qui a déjà fortement baissé le taux du livret A en début d'année, pourrait le réduire encore, début mai, de 2,5 % à 1 % environ.

Le taux du livret A est indexé sur l'inflation. Or, prétend le gouvernement, "il n'y a plus d'inflation".

Il prétend donc que les prix n'augmentent pas. Quand on va faire ses courses, on peut constater que c'est un gros mensonge.

Le "social" selon Sarkozy

Brève
06/04/2009

Mi-février, lors du "sommet social", Sarkozy avait promis une prime de 500 euros aux chômeurs non indemnisés.

Finalement, cette mesure ne concernera que les chômeurs ayant perdu leur emploi entre le 1er avril 2009 et le 31 mars 2010 et ayant travaillé au moins deux mois en deux ans et demi.

De ce fait, des dizaines de milliers de précaires, dont le contrat s'est terminé avant le 1er avril du fait de la crise, n'auront pas droit à cette prime. Et c'est la même chose pour tous ceux qui ne trouvent pas d'emploi depuis des mois.

Encore une promesse bidon de Sarkozy.

L'effet Otan à Strasbourg

Brève
06/04/2009

Le sommet de l'OTAN à Strasbourg a entraîné un quadrillage policier de la ville jamais vu : interdiction de circuler, stationnement impossible, plaques d'égout scellées, batteries anti-aériennes !

Les opposants à l'OTAN, cette machine de guerre contre les peuples, ont été empêchés de manifester en centre-ville. En revanche, un quartier pauvre leur a été abandonné sans surveillance policière. Et là, des casseurs s'en sont pris à divers bâtiments en s'opposant aux manifestants et à des habitants.

La police a longtemps laissé faire et le sommet s'est tenu tranquillement loin de tout ça...

C'est partout le paradis pour eux

Brève
06/04/2009

Le G 20 a "découvert" les paradis fiscaux. Enfin, quelques-uns des moins fréquentés, car sur sa "liste noire" ne figurent ni Monaco, ni Andorre, ni Jersey, ni les îles Caïman, ni la Suisse, ni le Lichtenstein... où nombre de bourgeois des grandes puissances ont leurs habitudes.

Et malgré la comédie du G 20, il y a le maintien du secret bancaire partout dans le monde grâce auquel les capitalistes peuvent cacher à la population tout ce qu'ils veulent : leurs opérations inavouables, les transferts de fonds des entreprises, les profits réels de leurs actionnaires, etc.

Un comédien qui ne fait pas rire

Brève
06/04/2009

À Prague, Barack Obama a "souligné (...) l'engagement des États-Unis et leur désir d'oeuvrer en faveur de la paix (...) et d'un monde sans armes". Et, sans rire, il a ajouté... que les USA allaient poursuivre l'installation de nouveaux missiles, notamment en République tchèque.

Arrivant du sommet de l'OTAN, la plus puissante alliance militaire qu'on ait jamais connue, Obama a voulu se déguiser en colombe. C'est raté.

Ni lui, ni Sarkozy et leurs pareils ne sont prêts à renoncer à l'usage de la force contre les peuples pour défendre les intérêts de leur bourgeoisie, ni aux budgets d'armement pour subventionner leurs marchands d'armes.

La guerre que mène aussi la France

Brève
06/04/2009

On vient de découvrir, sous une des principales gares de Rome, vingt-quatre enfants afghans, dont certains ont à peine dix ans. Ils se cachaient dans les égouts de la capitale italienne pour rester au chaud.

Ils ont fui leur pays en guerre et espèrent gagner l'Europe du Nord. Ils auraient pu tout aussi bien échouer à Calais et devoir se planquer dans les dunes pour échapper aux rafles policières.

Il faut rappeler qu'en Afghanistan, c'est l'OTAN qui dirige l'intervention des grandes puissances, dont la France.

Ce sont ces puissances impérialistes qui sont donc responsables du sort de ces enfants, chassés de chez eux, souvent devenus orphelins, tant cette intervention fait de morts sur place.

Beaucoup de bla-bla, pas de résultats

Brève
03/04/2009

Les dirigeants des États les plus riches et les commentateurs ne sont pas avares de grands mots pour parler des conclusions du G20 : « Historique », « refondation du capitalisme mondial »...

Pourtant il n'est pas sorti grand-chose de cette grand-messe, à part la décision d'injecter 5000 milliards de dollars d'argent public dans l'économie pour soutenir banquiers et industriels. Pour le reste, ce ne sont que déclarations d'intention, belles paroles, propos moralisateurs, dont les capitalistes n'ont que faire : ils empocheront l'argent public, et continueront de spéculer, et tant pis si cela doit mener la société tout entière à la ruine.

Imprimer txt