Brèves

Sarkozy en toute hypocrisie

Brève
26/03/2009

Dans son discours prononcé à Saint-Quentin le 24 mars, Sarkozy s'est de nouveau indigné : « Qu'un dirigeant qui a mis son entreprise en difficulté puisse partir avec un parachute doré, ce n'est pas responsable, ce n'est pas honnête. » Pour un peu, il aurait fustigé les « patrons voyous ». Mais pas question d'interdire quoi que ce soit par la loi. Et surtout pas de toucher aux profits des entreprises, même quand elles licencient comme cela se produit quotidiennement, ni aux avantages fiscaux prodigués aux privilégiés.

Bref, Sarkozy feint l'indignation contre le patronat, pour mieux le servir et porter de vrais coups aux travailleurs.

Des économies meurtrières

Brève
26/03/2009

Comme quasiment tous les services publics, les hôpitaux de Paris sont touchés par les restrictions budgétaires. 700 postes vont être supprimés cette année.

Or, la situation est déjà critique. Chacun peut s'en rendre compte quand il se rend à l'hôpital.

Mais le souci du gouvernement n'est pas de soigner la population !

Pour Danone, l’appât du gain n’a pas de limite

Brève
26/03/2009

Danone a organisé une soirée dédiée à « la pauvreté et l'entreprise.» Pour Danone, il s'agit d'inventer des yaourts à 1 € - ce qui notons-le n'est pas rien -, de construire des usines les moins automatisées possible pour produire moins cher, et vendre dans les pays les plus pauvres de la planète comme le Bangladesh.

Pour Franck Riboud, patron de Danone, le problème n'est pas de réduire la pauvreté dans le monde, mais de savoir comment transformer 3 milliards de démunis en un marché qui leur profite !

Irak : après la guerre, la guerre économique

Brève
26/03/2009

Christine Lagarde et François Fillon vont se rendre sous peu en Irak. Accompagnés de nombreux chefs d'entreprises, ils comptent signer de nombreux contrats, en particulier pour Total.

La guerre avait en partie arrêté les affaires juteuses pour les entreprises françaises en Irak, les patrons américains leur ayant souvent damé le pion.

Pour ces rapaces, les dégâts de la guerre et la misère sont une opportunité pour la recherche des profits.

Les crimes de l’armée israélienne

Brève
24/03/2009

Utilisation d'un enfant de 11 ans comme bouclier humain ; refus d'évacuation de civils blessés ; tirs sur des ambulances ; attaques contre 8 hôpitaux et 26 dispensaires ; civils laissés sans nourriture et sans eau pendant des jours ; refus d'évacuation de familles assiégées et blessées ; interdiction faire aux équipes médicales palestiniennes de les atteindre : telles sont, selon la branche israélienne de l'organisation « Médecins pour les droits de l'homme », quelques-unes des exactions auxquelles s'est livrée l'armée israélienne pendant la guerre de Gaza.

On pourrait ajouter : avec la complicité des grandes puissances qui soutiennent Israël et l'ont laissé commettre ces crimes.

Pécresse, plus populaire à l’UMP que dans les universités

Brève
24/03/2009

Valérie Pécresse a été investie par les militants de l'UMP comme tête de liste aux élections régionales de 2010. On a les victoires qu'on peut : avec Xavier Darcos, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche réussit à mobiliser contre ses réformes quelque 50 000 étudiants, Biatoss et enseignants-chercheurs, chaque semaine depuis deux mois. Ils ont manifesté de nouveau ce mardi 24 et n'entendent pas céder.

Valeo : le jackpot pour les licencieurs

Brève
24/03/2009

L'équipementier automobile Valeo se dit en difficulté ; il a obtenu 19 millions d'euros de l'État et il supprime 1600 emplois.

Pourtant, c'est avec un parachute doré de 3,2 millions d'euros que le PDG Thierry Morin s'apprête à quitter son poste. Il ne manque plus que l'accord des actionnaires - et avec Morin comme PDG, ils ont gagné gros. Car le plus grand scandale est encore celui des profits réalisés par les actionnaires, dont les PDG ne sont jamais que les serviteurs grassement rémunérés.

Celanese : la Bourse ou la vie

Brève
24/03/2009

« On a fait gagner des milliards à des pourris qui considèrent les salariés comme du bétail. On est foutu à la poubelle, à la casse », s'indignait justement un ouvrier de l'usine Celanese de Pardies (complexe chimique de Lacq, Pyrénées Atlantiques). Cette usine d'acide acétique avait été rachetée il y a 5 ans par le géant américain de la chimie, qui appartient lui-même au fonds de pension Blackstone. Celanese a entre-temps fait construire une usine similaire en Chine et se débarrasse maintenant de l'usine de Pardies, qui a rapporté, jusqu'à fin 2008, ses 20 % par an. 354 emplois directs et 1500 emplois indirects sont menacés.

Comme le montre ce nouveau scandale, ôter aux capitalistes leur mainmise sur l'économie, c'est une urgence pour les travailleurs.

L'arbre des millions cache les milliards

Brève
24/03/2009

Finalement, après avoir beaucoup renâclé, les dirigeants de la Société générale ont renoncé à leurs stock-options. Ils s'étaient attribué ces gros compléments de revenus alors que leur banque a perdu des sommes considérables et qu'elle touche une aide énorme de l'État. L'affaire a provoqué un scandale.

Le gouvernement se dit satisfait qu'il y ait un peu plus de morale dans le capitalisme. Ce serait oublier un peu vite les milliards (et ce n'est pas fini !) que l'État, c'est-à-dire la population, a versé aux banquiers et autres patrons, ce qui permet aux actionnaires de continuer à remplir leurs coffres.

Imprimer txt