Accès à l’eau potable : un privilège ?

Brève
24/05/2019

Dans le monde, la moitié de la population - soit 3,5 milliards d'individus - vit dans des zones où l'accès à l'eau potable n'est pas garanti toute l'année. C'est le cas des habitants de mégalopoles comme Djakarta, Mexico ou Le Caire. Des scientifiques estiment même que d'ici à 2050, cette situation pourrait concerner presque 6 milliards de personnes.

C'est que la gestion capitaliste de cette ressource si indispensable à l'humanité est insensée, anarchique, irresponsable, entre pollution des cours d'eau par les industriels et gestion indigne des réseaux de distribution d'eau, quand ils existent.

Les jeunes qui manifestent aujourd'hui, vendredi 24 mai, pour la défense de l'environnement ont bien raison de se mobiliser. Mais ce combat n'aboutira que s'ils ne se contentent pas de pousser un cri d'alarme, et trouvent la voie du combat pour le renversement du capitalisme, principal responsable de la dégradation de l'environnement.

Les dernières brèves