Algérie : le régime tente d'intimider les manifestants

Brève
13/11/2019

La police tente d'intimider les manifestants algériens

Suite aux arrestations en juin dernier de manifestants pour port de drapeau berbère, les condamnations tombent. Le véritable chef du pouvoir, le général Gaïd Salah, avait alors déclaré vouloir interdire les drapeaux autres que l'emblème national algérien dans les rues. Il tentait d'introduire un ferment de division entre les manifestants kabyles et les autres.

Cela a échoué, mais la justice aux ordres fait tomber les sanctions. Sur 42 manifestants accusés sur ce motif en juin, 33 ont passé quatre mois en détention provisoire et 28 viennent d'être condamnés à six mois de prison ferme. Ces condamnations révoltantes suscitent l'indignation et un rejet accru de Gaïd Salah par les manifestants qui continuent à exiger, tous algériens confondus, que « le système dégage ».

Sur le même sujet