Amazon, les gilets jaunes et le carton rouge

Brève
11/02/2019

Amazon a licencié quatre de ses salariés du Nord, du Loiret et de la Drôme pour des « manquements à l'obligation de loyauté ». En fait, pour s'être réjouis sur les réseaux sociaux ou avoir appelé au blocage par les gilets jaunes de plateformes du géant de la distribution.

Un salarié a le droit d'avoir son opinion, mais, et c'est ça la démocratie selon les bourgeois, rien n'interdit à son patron de lui imposer de se taire, ni de le virer quand cette opinion lui déplait.

Chez Amazon, propriété de l'homme le plus riche de la planète, comme partout, la classe ouvrière a les moyens de se défendre, de défendre le camp des travailleurs contre celui du patronat.