Après l’élection, manifestations massives en Algérie

Brève
14/12/2019

Précédente manifestation à Alger (en juin)

L'élection présidentielle n'a pas empêché de très nombreux Algériens de manifester à nouveau hier, même si la police a réussi à empêcher les manifestations dans plusieurs villes en procédant à de nombreuses arrestations. Les manifestants scandaient des slogans contre la dilapidation des richesses du pays, contre cette élection « trafiquée par la bande » (celle de Bouteflika), contre le nouveau président : « on ne veut pas d'un autre Bouteflika », « on ne fera pas de marche arrière ». L’humour n’était pas absent  « Nous étions un peuple sans président, aujourd’hui nous avons un président sans peuple ».
Le régime, s'il a réussi à procéder à cette élection tronquée, avec un taux de participation inférieur à 40%, n'a pas pu se défaire de la contestation.

Les dernières brèves