Assurance-chômage : surenchère anti-ouvrière

Brève
06/10/2022

Lors de la discussion à l’Assemblée du projet de réforme de l’assurance-chômage présenté par le gouvernement pour réduire les droits des travailleurs, une majorité de députés a voulu durcir encore le texte. Ils ont adopté un amendement assimilant l’abandon de poste par un salarié à une démission, de sorte qu'il perde l'accès aux allocations-chômage.

Marine Le Pen, quant à elle, a proposé que le refus par un salarié de s’engager dans un CDI à la fin d’un CDD soit là aussi sanctionné comme une démission, avec la même conséquence d’être privé d’allocations. Ça n’a pas été voté, faute de temps…

Beaucoup de politiciens se livrent en ce moment à une surenchère anti-ouvrière et anti-pauvres. Et Le Pen n’est pas la dernière à tenter de montrer ainsi qu’elle peut servir les intérêts de la bourgeoisie aussi bien que Macron.

Les dernières brèves