Au Brésil, Ford licencie 5 000 travailleurs

Brève
12/01/2021

Manifestation au Brésil en 2019

Après avoir mis à la rue plus de 3 000 personnes l’an passé, Ford vient d’annoncer qu’il ferme ses trois dernières usines du Brésil, laissant sans ressources plusieurs milliers de travailleurs et leurs familles. Comme ses concurrents du secteur automobile, Ford profite de la pandémie pour rentabiliser sa production et fermer les sites qu’il estime les moins profitables. Et ce, alors que le groupe a dégagé des bénéfices l’an passé et distribué de larges dividendes à ses actionnaires.

Le principal objectif de ces capitalistes, ce n’est pas de produire des voitures, ou des pots de yaourt, ou n’importe quoi. Mais d’accumuler des profits, toujours plus de profits.

Les dernières brèves