« Au Sénégal, tu manifestes pour une bourse, on te tire une balle »

Brève
16/05/2018

C'est ce que disent les étudiants qui se mobilisent au Sénégal depuis le début de l'année pour obtenir le paiement de leurs bourses. Après la mort d'un des leurs, des émeutes ont éclaté mardi 15 mai dans les différentes universités du pays, face à une police extrêmement violente.

Le régime de Macky Sall, qui a reçu en grande pompe Macron en février dernier, est contesté depuis plusieurs mois par des mouvements de rue Peu avant le 1er mai, par crainte d'une contagion, le gouvernement a un peu cédé aux enseignants, en grève depuis quatre mois pour les salaires.

Avec une personne sur deux qui vit sous le seuil de pauvreté, le régime a toutes les raisons de craindre une extension à d'autres catégories de la population d'une révolte que tout justifie.