Birmanie : Total soutient la dictature, mais démocratiquement

Brève
06/04/2021

La répression contre les opposants au coup d’État militaire continue : quelque 550 morts officiellement et 2 700 prisonniers. Mais Total maintient sa présence en Birmanie.

Pour asseoir celle-ci, Total verse chaque année des centaines de millions à cet État dominé par les généraux. Mais comme cela est dénoncé par de nombreuses associations humanitaires, Total annonce qu’il va aussi financer des ONG pour les droits humains à hauteur de ce qu’il verse à l’État birman.

En se payant un régime dictatorial tout en finançant ses opposants, Total se donne toutes les chances de continuer à profiter des ressources birmanes à l’avenir.

 

Les dernières brèves