Brésil : quand un ministre plagie le nazi Goebbels

Brève
18/01/2020

Le secrétaire d’État à la Culture du Brésil, Roberto Alvim, a dû présenter sa démission après le scandale provoqué par son dernier discours qui paraphrasait tout bonnement un certain Goebbels, le chef de la propagande nazie sous Hitler. Il y a deux mois, lors de sa nomination dans le gouvernement du très réactionnaire Bolsonaro, il avait juré de mener « une guerre culturelle » contre les « forces progressistes ». En voilà un qui aura tenu avec un zèle outrancier ses promesses.

Les dernières brèves