Bygmalion : selon que vous êtes puissant ou misérable

Brève
18/06/2021

Depuis quatre semaines se déroule le procès du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Le tribunal a décortiqué le système de fausses factures mis en place par son équipe pour faire rentrer les 42 millions d'euros dépensés au cours de sa campagne dans les 22 millions autorisés par la loi.

Les procureurs ont dénoncé "la désinvolture", les "mensonges" et "la farce" servie par les prévenus, mais ils n'ont réclamé qu'un an de prison dont 6 mois avec sursis pour Sarkozy. Celui qui pourfendait "la racaille" et réclamait des peines toujours plus sévères contre les petits délinquants, n'est pas près de dormir en prison.

Les dernières brèves