Ça tangue pour Blanquer

Brève
13/01/2022

Le gouvernement dit affirmer son soutien à Blanquer, mais des langues proches du pouvoir se délient à proximité d’oreilles de journalistes, laissant entendre qu’il ne serait plus en odeur de sainteté dans la Macronie.

Blanquer n’aura pas volé d’être un point de fixation de la colère des enseignants et parents d’élèves. Mais même si Macron s’en séparait, sa politique resterait la même.

À moins que l’importance du mouvement de grève dans l’Éducation nationale contre le bazar, la fatigue et le ras-le-bol dus au manque de moyens, exacerbés par l’attitude hautaine d’un ministre méprisant, n’en décide autrement.

Les dernières brèves