Caravelle Ajaccio-Nice : 51 ans après, l'armée toujours muette

Brève
17/09/2019

Cet avion s'était crashé en septembre 1968 au large d'Antibes. Les familles des 95 personnes à bord, toutes décédées dans la catastrophe, soupçonnent depuis longtemps qu'il s'agisse d'un tir de missile militaire. Ils ont réussi à relancer une plainte pour destruction de preuves et viennent d'obtenir de Macron qu'il demande la levée du secret-défense. Va-t-on enfin savoir ce qui s'est vraiment passé ?

Les familles sont certaines d'une chose : l'armée et les gouvernements ont jusqu'ici tout fait pour ne pas rendre de comptes. La version officielle de 1972 était « un incendie d'origine indéterminée » ; des journalistes s'étaient fait confisquer la bande-son d'un reportage où un militaire s'écriait « merde, on l'a perdu ».

La récente décision de Macron risque bien de ne pas plus aboutir...

Les dernières brèves