Centres de soins : emplâtre sur une jambe de bois

Brève
02/12/2022

9 mai 2016 à Lyon : manifestation de victimes de Dentexia

L’Assemblée nationale vient de voter le rétablissement de « l’agrément préalable » à l’ouverture de centres dentaires ou ophtalmologiques, abrogé par la loi Bachelot de 2009. Les contrôles devraient être renforcés, du moins sur le papier car le laissez-faire de l’État envers les margoulins de la santé a permis de nombreux abus, comme dans les Ehpad.

Après les scandales comme celui de Dentexia en 2016, où des milliers de patients ayant besoin de soins dentaires avaient été victimes de mutilations et d’arnaques, les autorités prétendent régler le problème.

Mais sans système de santé public, accessible, efficace et gratuit, et alors qu’au contraire les gouvernements successifs organisent sa dégradation, la santé restera un marché aux dépens des patients les plus précaires.

Les dernières brèves