Cheminots : une colère qui ne faiblit pas

Brève
13/06/2018

Manifestation à Lyon le 12 juin

La « journée de la colère cheminote » mardi 12 juin a été réussie avec des taux de grévistes plus forts que les jours précédents et une participation plus nombreuse aux assemblées de grévistes et aux manifestations. Cela, en dépit de la propagande des médias qui enterrent la grève depuis ses débuts, et malgré la validation du pacte ferroviaire par des élus, sénateurs et députés, tous acquis aux patrons.

Les cheminots refusent de baisser la tête et d'entériner les brutales régressions de leurs conditions de travail et de salaires, pour eux mais aussi et surtout pour les futurs embauchés. Ils ne faiblissent pas et ils méritent le soutien de tous les travailleurs, car, après les cheminots, Macron et le patronat annoncent leurs intentions de s'en prendre à l'ensemble des salariés, chômeurs et retraités.